Handicapés en Belgique : les financements continueront
Brève

Handicapés en Belgique : les financements continueront

26.10.2015

La ministre de la Santé Marisol Touraine a souligné vendredi que les personnes handicapées qui souhaiteraient être accueillies dans des structures en Belgique pourront continuer à le faire en étant financées par la France. Les personnes « qui expriment le souhait d’être accueillies dans des structures belges (...) pourront continuer d’être financées en Belgique » par la France, et celles « qui sont actuellement en Belgique » faute de places dans l’Hexagone « continueront d’être financées par la France », a déclaré la ministre lors de l’examen du projet de budget de la Sécurité sociale à l’Assemblée.

Elle répondait à des inquiétudes formulées par des députés, notamment Jacqueline Fraysse (Front de gauche) après les propos mercredi de la secrétaire d’État aux Personnes handicapées, Ségolène Neuville. Celle-ci avait annoncé la fin du « flux de l’assurance-maladie vers la Belgique », ajoutant : « Les départs forcés vers la Belgique pour les personnes handicapées, financées par l’assurance-maladie, à partir de maintenant, c’est fini ». Marisol Touraine a précisé qu’il s’agissait d’un « sujet grave, difficile et il ne faut pas qu’il y ait d’ambiguïtés ». Il y a en Belgique « 1 579 enfants actuellement accueillis et 4 502 adultes (...) qui proviennent de 83 départements français ». Pour les deux tiers, il s’agit d’accueils en foyer de vie, donc avec des financements par les départements et non pas l’assurance-maladie, a-t-elle expliqué, indiquant que les sommes actuellement consacrées aux personnes en Belgique représentent 82 millions d’euros pour l’assurance-maladie. Elle a souligné que le gouvernement prévoyait deux dispositifs pour régler le problème : un fonds d’amorce de 15 millions d’euros annoncé il y a quelques jours pour « relancer une dynamique de financement » de places d’accueil et une deuxième mesure dans le projet de loi santé, un « plan global d’accompagnement des personnes en situation de handicap » que 23 départements sont prêts à expérimenter.

Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
debat
Focus

La réforme vue par les praticiens

Le corps médical ne se sent plus ni correctement représenté ni vraiment entendu. Selon notre sondage Odoxa, les médecins sont pourtant prêts à donner de la voix, y compris dans le cadre du grand débat. Et, quoique sans illusion, les sondés avancent, sur les dépenses de santé ou l'offre de soins dans les territoires, des idées parfois en rupture avec le reste de la population et les autres acteurs... 6

Une avancée pour préserver la fertilité des garçons prépubères traités par chimiothérapie

chimiotherapie

Comment préserver la fertilité des garçons prépubères avant chimio- et/ou radiothérapie ? Si la congélation de sperme peut être proposée... Commenter

Érosion du volontariat, nuit profonde abandonnée, toujours des réquisitions : la PDS toujours très fragile !

pds

Stabilité ou érosion du volontariat dans une majorité de départements, hausse timide des régulateurs libéraux (grâce aux retraités), nuit... 3

Temps de sieste, préparation à une garde, récupération : les bons conseils des chercheurs sur le sommeil de l'IRBA

sommeil militaires

Les nuits blanches, le sommeil irrégulier, la fatigue qui trouble la concentration… Ces désagréments sont bien connus des médecins... Commenter

Maternités de proximité : états généraux réussis et préparation d'un manifeste

etats generaux maternites 1

Les petites maternités peuvent sourire. Leurs états généraux qui se tenaient au Blanc (Indre) ce week-end ont été couronnés de succès. Avec... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter