Handicapés en Belgique : les financements continueront
Brève

Handicapés en Belgique : les financements continueront

26.10.2015

La ministre de la Santé Marisol Touraine a souligné vendredi que les personnes handicapées qui souhaiteraient être accueillies dans des structures en Belgique pourront continuer à le faire en étant financées par la France. Les personnes « qui expriment le souhait d’être accueillies dans des structures belges (...) pourront continuer d’être financées en Belgique » par la France, et celles « qui sont actuellement en Belgique » faute de places dans l’Hexagone « continueront d’être financées par la France », a déclaré la ministre lors de l’examen du projet de budget de la Sécurité sociale à l’Assemblée.

Elle répondait à des inquiétudes formulées par des députés, notamment Jacqueline Fraysse (Front de gauche) après les propos mercredi de la secrétaire d’État aux Personnes handicapées, Ségolène Neuville. Celle-ci avait annoncé la fin du « flux de l’assurance-maladie vers la Belgique », ajoutant : « Les départs forcés vers la Belgique pour les personnes handicapées, financées par l’assurance-maladie, à partir de maintenant, c’est fini ». Marisol Touraine a précisé qu’il s’agissait d’un « sujet grave, difficile et il ne faut pas qu’il y ait d’ambiguïtés ». Il y a en Belgique « 1 579 enfants actuellement accueillis et 4 502 adultes (...) qui proviennent de 83 départements français ». Pour les deux tiers, il s’agit d’accueils en foyer de vie, donc avec des financements par les départements et non pas l’assurance-maladie, a-t-elle expliqué, indiquant que les sommes actuellement consacrées aux personnes en Belgique représentent 82 millions d’euros pour l’assurance-maladie. Elle a souligné que le gouvernement prévoyait deux dispositifs pour régler le problème : un fonds d’amorce de 15 millions d’euros annoncé il y a quelques jours pour « relancer une dynamique de financement » de places d’accueil et une deuxième mesure dans le projet de loi santé, un « plan global d’accompagnement des personnes en situation de handicap » que 23 départements sont prêts à expérimenter.

Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
FREDERIQUE M Médecin ou Interne 27.10.2015 à 16h46

Si tous les besoins étaient couverts en France, il n'y aurait pas nécessité de recourir aux compétences belges. D'ailleurs nous avons des leçons à prendre de leur part. Médecin exerçant pour une MDPH

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 9

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter