ONDAM 2015 et 2016 : pas d’alerte mais prudence
Brève

ONDAM 2015 et 2016 : pas d’alerte mais prudence

07.10.2015

L’objectif national de dépenses d’Assurance-maladie (ONDAM) fixé par le gouvernement pour 2015 devrait être respecté, mais une « grande prudence » est de mise quant aux crédits qui ont été mis en réserve pour les hôpitaux, a estimé mercredi le comité d’alerte (indépendant) sur l’évolution des dépenses d’Assurance-maladie.

Le comité constate que les dépenses de santé pourraient « s’établir à 181,9 milliards d’euros, en retrait de 450 millions » par rapport à l’objectif voté dans le budget pour la Sécurité sociale de 2015, mais en conformité avec l’objectif rectifié par le gouvernement en avril.

Ces dépenses ont progressé de 2 % par rapport à celles enregistrées en 2014. Selon le comité, ces résultats s’expliquent principalement par une légère sous-exécution des dépenses de ville mais aussi par la mise en œuvre du plan d’économies de 425 millions d’euros décidé en avril 2015, qui a conduit à des « annulations de crédits » pour les hôpitaux. Compte tenu des incertitudes qui demeurent d’ici à la fin de l’année, le comité d’alerte invite donc à la plus grande prudence dans le dégel des crédits restant en réserve, tout comme dans la délégation des crédits non encore délégués.

Pour 2016, l’ONDAM a été fixé à 1,75 %, ce qui suppose un programme d’économies de 3,4 milliards d’euros. Dans un contexte de faible inflation, le comité d’alerte estime que le volant d’économies « doit pouvoir être réalisé et ne formule pas de réserve sur l’objectif fixé ». Il fait néanmoins valoir que le bouleversement des prises en charge lié aux thérapies ciblées et à l’immunothérapie « fait peser des risques sur les dépenses maladie » et commande un renforcement des mécanismes de régulation.

C. D. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
evenement
Focus

Après le rapport de l'Académie de pharmacie Abonné

Faut-il craindre la multiplication des autotests en accès libre en pharmacie et sur Internet ? Un rapport récent de l'Académie de pharmacie estime que seulement 3 autotests, sur les 13 disponibles, présentent un intérêt clinique pour l'orientation diagnostique des patients. Le « Quotidien » a interrogé les sociétés savantes qui, dans l'ensemble, craignent le manque d'information et le risque que... Commenter

L'OMS veut limiter les interventions médicales inutiles lors de l'accouchement

accouchement

Depuis plus de 20 ans et quel que soit le pays, les accouchements sont de plus en plus médicalisés, sans que cela soit justifié. Le recours... 4

Compensation de la hausse de la CSG pour les médecins : ce que prévoit le nouveau projet d'avenant

negos

Outre la télémédecine, la troisième séance de négociations conventionnelles, jeudi, a abordé la question de la compensation de la hausse de... 17

Accès partiel : le Parlement donne son feu vert

Le Parlement vient de ratifier définitivement deux ordonnances sur la santé dont celle qui autorise certains professionnels d'autres États... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter