Affiches et flyers dans les cabinets pour promouvoir le 15
Brève

Affiches et flyers dans les cabinets pour promouvoir le 15

14.01.2015

L’ARS d’Ile-de-France a annoncé hier mardi le lancement d’une campagne de communication auprès des patients franciliens pour les inciter à contacter le 15 avant de se déplacer aux urgences.

L’objectif est « d’éviter les passages aux urgences inappropriés tout en assurant la qualité et la sécurité de la prise en charge des usagers », indique l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France, qui souhaite renforcer chez les Franciliens le réflexe « d’appeler avant de se déplacer ».

À partir de la mi-janvier et durant tout le premier trimestre 2015, la campagne sera diffusée par voie de presse, via le mobilier urbain (devantures de pharmacies, abribus). Des affiches et des flyers seront également présents dans les établissement de l’AP-HP et dans les cabinets de médecine générale et de pédiatrie des praticiens qui le souhaitent.

Si l’ARS entend informer les usagers sur les missions de régulation médicale et d’orientation des centres 15, elle souhaite, au travers de sa campagne, leur faire connaître, par département, les associations de médecins de garde disponibles, via notamment le site medecinsdegarde.org.

Selon la Cour des comptes, « en 2012, 18 millions de passages ont été enregistrés dans les services d’urgences en France, dont 3,5 étaient évitables. (...) Réorienter ce cas vers les médecins de ville pourrait représenter environ 500 millions d’économies par an à l’Assurance-maladie ».

P. T. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
15.01.2015 à 18h23

« Et le N° unique pour remplacer le 15 ? On n'en parle plus ? »

Répondre
 
15.01.2015 à 17h01

« Ainsi donc, selon la Cour des Comptes, une consultation évitable aux urgences coûterait 143 euros à la nation... Soit 6 CS chez le généraliste... Intéressant ... »

Répondre
 
15.01.2015 à 11h58

« Les chiffres donnés par la cour des comptes, font une moyenne de l'acte superflu à 302€ !!!! »

Répondre
 
15.01.2015 à 11h55

« Les ARS se rendent compte de ce que beaucoup de généralistes avaient en leur temps décriés de faire appeler l'hôpital en cas d'urgence ressentie donnant ainsi le réflexe au patient d'aller directe Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mort inattendue du nourrisson et plagiocéphalie : le couchage sur le dos est impératif, alertent les spécialistes lyonnais

nourrisson

À l'occasion de la Semaine de prévention de la mort inattendue du nourrisson (19 au 23 septembre), les pédiatres, neurochirurgiens et chirur... Commenter

Retrait du marché des implants Essure, les patientes tentent une action de groupe avant la fin du mois

implant Essure

Plus d'un mois après la perte temporaire de son marquage CE, sur décision de l'organisme notifié irlandais NSAI, l'implant de contraception... 1

Pilule de troisième génération : le parquet classe l’enquête

PILULE

Est-ce la fin d’une polémique longue et stérile sur les pilules de troisième génération ? Sans doute pas. Le parquet de Paris a classé... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter