À compter du 1er décembre, les hypnotiques seront remboursés à 15 % au lieu de 65 %
Brève

À compter du 1er décembre, les hypnotiques seront remboursés à 15 % au lieu de 65 %

27.11.2014
  • 1417100880567397_IMG_142427_HR.jpg

Le taux de remboursement des hypnotiques est passé de 65 % à 15 %. Cette décision publiée au « Journal officiel » fait suite à l’avis de la Commission de la transparence de la HAS qui a revu à la baisse le service médical rendu des benzodiazépines hypnotiques et des produits apparentés dans le cadre de la prise en charge des troubles sévères du sommeil : estazolam (Nuctalon), loprazolam (Havlane), lormétazépam (Noctamide), nitrazépam (Mogadon), témazépam (Normison), zolpidem (Stilnox), zopiclone (Imovane) et leurs génériques. Sur une longue période, la faible efficacité de ces substances sur la durée du sommeil, leurs effets délétères et le mésusage constaté ont conduit la Commission de la transparence à conclure à un intérêt thérapeutique limité de ces médicaments.

Dr A. T.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
01.12.2014 à 23h10

« Nos patients apprécieront. C'est une discrimination de plus envers les patients présentant des symptômes psychiques. La soi disant insuffisance de service rendu cache bien mal le désengagement de la Lire la suite

Répondre
 
30.11.2014 à 09h12

« Qui dit 15% dit un non remboursement par de nombreuses mutuelles ( vignettes oranges). Ce taux de 15% est un non sens . Ce devrait être tout ou rien . Comme un de mes confrères je souhaiterais que l Lire la suite

Répondre
 
28.11.2014 à 18h31

« Bien alors les cabinets de PSY seront pleins (thérapies pour les manques légers) et les cabinets de médecins vident (c'est vrai, ils ne savent pas prescrire même en bâton,puisque l'écriture cursive Lire la suite

Répondre
 
28.11.2014 à 13h39

« Manque d'efficacité des hypnotiques ? Oui, quand on ne respecte pas les indications (traitement SYMPTOMATIQUE des troubles TRANSITOIRES du sommeil, prescription limitée à 4 semaines, Y COMPRIS la pé Lire la suite

Répondre
 
28.11.2014 à 09h04

« Je souhaite aux "sages" de la HAS, et aux donneurs de leçons, sans qu'il soit trop grave, un épisode dépressif avec insomnie, et qu'ils payent, proportionnellement à ce qu'ils gagnent, leur hypnotiq Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 7

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter