La Seine-Saint-Denis obtient des fonds publics pour poursuivre sa lutte contre la tuberculose
Brève

La Seine-Saint-Denis obtient des fonds publics pour poursuivre sa lutte contre la tuberculose

29.10.2014

La Seine-Saint-Denis annonce l’obtention de 1,3 million d’euros de fonds publics pour poursuivre ses actions de lutte contre la tuberculose et les infections sexuellement transmissibles (IST).

Le département connaît depuis 2005 le taux d’incidence de la tuberculose le plus élevé du territoire national (départements d’Outre-mer compris), avec 31,3 cas pour 100 000 habitants (contre 7,7 cas pour 100 000 habitants en moyenne). Il est aussi le seul où la tuberculose n’a pas reculé entre 2000 et 2010.

Il avait alerté l’État sur ses indicateurs de santé « au rouge » au printemps dernier, après l’annonce de la perte d’une dotation annuelle de 1,4 million d’euros versée par l’Assurance-maladie (l’équivalent de 15 % de son budget santé).

La somme de 1,3 million d’euros « va nous permettre de maintenir ouverts les centres départementaux de dépistage et de prévention santé et de poursuivre les actions de partenariat avec les associations, telle Médecins du Monde sur le dépistage de la tuberculose », s’est félicité le président socialiste du conseil général, Stéphane Troussel. Le département dispose de 7 centres de dépistage et d’un camion mobile.

Un million d’euros viennent de l’agence régionale de santé d’Ile-de-France, sur demande de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, pour « pallier les difficultés financières » dans le cadre de la lutte contre la tuberculose.

Les 300 000 autres euros seront versés par la Caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) au titre « de la poursuite du financement des actions de lutte contre les infections sexuellement transmissibles ».

« C’est une victoire mais nous resterons vigilants pour la suite. S’il y a une vraie volonté de la part de tous les acteurs de pérenniser ces actions, nous espérons que des fonds seront dégagés pour l’année 2015 et les suivantes », a indiqué Jeanine Rochefort, déléguée Ile-de-France pour Médecins du Monde.

C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter