Le cri du coeur d’un interne lessivé qui ne manifestera pas
Brève

Le cri du coeur d’un interne lessivé qui ne manifestera pas

29.10.2012

Les futurs médecins de l’ISNIH entreront en grève illimité le 12 novembre prochain. La décision a été votée à l’unanimité samedi 27 octobre lors d’une assemblée générale. Sur lexpress.fr et sous couvert d’anonymat, un interne se désolidarise de ce projet.

Le jeune homme s’en prend violemment aux syndicats : ils défendent, dit-il, un « système pervers et parfaitement ficelé », aux côtés des chirurgiens du BLOC [eux aussi en grève le 12 novembre pour dénoncer le récent accord sur les encadrements d’honoraires].

De quel système parle cet interne en colère ? Celui, « sadique », des cadences infernales, et « qui veut qu’un médecin doit souffrir à l’extrême pour avoir le droit d’exercer un jour ». Un « goulag des temps modernes ».

Certes, reconnaît l’internaute, les syndicats de jeunes ont dénoncé la situation actuelle à travers « une enquête remarquable ». Mais ils s’allient aujourd’hui avec les syndicats de médecins, « nos bourreaux d’aujourd’hui », accuse-t-il, qui ont verrouillé et entretiennent ce système.

Rappelons que l’une des revendications de l’ISNIH pour la grève du 12 novembre concerne précisément les conditions de travail des internes. Pour éviter tout amalgame, le syndicat de jeunes a également tenu à préciser que ce mouvement était distinct de celui lancé par Le BLOC.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
30.10.2012 à 15h52

« Je suis praticienne hospitalier, je quitte tous les soirs entre 19 et 20 h 30, je ne touche pas de prime de pôle, je n'ai pas de maison secondaire, j'ai envie de croire à mon travail. Les internes p Lire la suite

Répondre
 
30.10.2012 à 09h42

« En fait les internes sont les esclaves des médecins qui sont chez eux à 17 h et qui touchent la prime de pôle qui financera leur maison secondaire ! » Profession : infirmière

Répondre
 
30.10.2012 à 08h04

« L'ambition, la puissance de travail n'est plus la même. Les
(I)nternes de maintenant ont été préparés à vivre dans une société de loisirs, où le travail est considéré comme une aliénation (l' Edu Lire la suite

Répondre
 
29.10.2012 à 20h07

« Apprendre dans la douleur, accoucher dans la souffrance notre vieil histoire judeochrétienne »
un ancien AIHP

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter