Le bilan de l’épidémie de méningites fongiques s’alourdit aux États-Unis
Brève

Le bilan de l’épidémie de méningites fongiques s’alourdit aux États-Unis

17.10.2012

Le nombre de cas de méningite fongique dus à des stéroïdes contaminés s’élève désormais à 233 cas et 15 décès dans 15 États américains. Près de 14 000 personnes réparties dans une vingtaine d’États pourraient avoir reçu une injection (intrarachidienne ou intraarticulaire : épaule, genou, hanche) d’un stéroïde produit de la société New England Compounding Center (NECC) située dans le Massachussets. Presque 90 % d’entre elles ont pu déjà être contactées et informées qu’elles pourraient voir apparaître des signes de méningites ou d’infection articulaire. « Aucun cas de décès n’a été observé chez les patients atteints d’une infection d’une articulation périphérique », soulignent les CDC (Centers for Disease Control and Prevention). Les autorités sanitaires américaines soulignent la gravité potentielle des méningites dont les symtômes sont apparus, dans la plupart des cas, entre 1 et 4 semaines après l’injection mais ce temps de latence peut être beaucoup plus long. « Nous savons que nous pouvons sauver des vies si les patients sont identifiés rapidement et que le traitement antifongique est instauré rapidement », ont-ils affirmé.

D’autres produits fabriqués par la société (NECC) autres que le methylprednisolone pourraient avoir été contaminés. Les investigations sont en cours. D’ores et déjà, la FDA (Food and Drug Administration) a appelé à durcir les lois afin de renforcer la réglementation des sociétés telles que la NECC. Ces sociétés, sorte de préparateurs de médicaments, travaillent en principe pour le compte d’un nombre limité de médecins et de cliniques et ne sont pas soumises aux mêmes règles de contrôle que les laboratoires pharmaceutiques. « Une fois que la crise aura été contenue, nous voulons travailler avec le Congrès, ces sociétés pharmaceutiques, et suivre les appels des États pour renforcer le système et essayer d’éviter de telles tragédies à l’avenir », a le Dr Deborah Autor, directrice adjointe de la FDA.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La prévalence du tabagisme en forte baisse chez les médecins généralistes

tabac

« Contrairement à ce qui est observé en population générale, la prévalence du tabagisme est en forte baisse parmi les médecins généralistes,... 2

Coercition, salariat, numerus clausus : face aux maires offensifs sur les déserts médicaux, Agnès Buzyn pédagogue

AMF Buzyn

La présence des médecins sur le territoire est devenue un enjeu majeur des dernières élections municipales. Réunis lors de leur 100e... 4

La FDA autorise la première bithérapie destinée à la désescalade du traitement du VIH

fda

Le médicament Juluca, une association fixe de dolutégravir et de rilpivirine commercialisée par ViiV Healthcare, vient d’obtenir une... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter