Salles de shoot : une majorité de Français n’en veulent plus
Brève

Salles de shoot : une majorité de Français n’en veulent plus

27.09.2012

55 % des Français se déclarent opposés à l’ouverture de lieux légaux de consommation de drogue sous contrôle médical et sanitaire, selon un sondage IFOP pour le magazine Valeurs actuelles à paraître jeudi. 31 % s’y disent « très opposés », et 24 % « plutôt opposés ». À l’inverse, 45 % sont favorables à de tels lieux, dont seulement 8 % « très favorables ».

Les résultats de cette enquête contrastent fortement avec ceux d’un autre sondage IFOP publié en 2010 : 53 % de Français se disaient alors favorables aux salles de shoot. Ce revirement d’opinion intervient alors que le gouvernement de Jean-marc Ayrault a justement annoncé son intention d’expérimenter très prochainement ces lieux de consommation, une mesure à laquelle l’UMP est opposée.

S. L.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter