L’Association Gynécologie Sans Frontières au secours des femmes syriennes
Brève

L’Association Gynécologie Sans Frontières au secours des femmes syriennes

30.08.2012

L’association Gynécologie Sans Frontières (branche humanitaire du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français et du Collège National des Sages Femmes) vient d’envoyer une première équipe humanitaire comprenant une unité mobile de gynécologie-obstétrique afin d’aider à la prise en charge des femmes syriennes. Celles-ci représentent plus de 70 % des réfugiés qui tentent d’échapper au conflit syrien vers la Turquie, l’Irak, le Liban et la Jordanie.

Il s’agit de la première équipe médicale composée de médecins et de sages-femmes présente sur le camp de réfugiés de Zaatari (situé à la frontière nord de la Jordanie), indique l’association qui a été missionnée par le centre de crise du Quai d’Orsay. S’agissant de la santé des femmes, les principales pathologies sont les agressions sexuelles, les urgences gynécologiques et la surveillance de l’accouchement des femmes enceintes. L’unité mobile est composée de trois tentes de 42m2 : une salle de consultation, une salle d’urgence et une salle d’accouchement. En fonction de l’activité, une unité d’hospitalisation de 5 à 10 lits sera mise en œuvre. De nouvelles équipes sont constituées afin d’organiser la relève toutes les trois semaines et d’adapter les besoins.

Un recrutement rapide a été possible, à partir du fichier des 300 membres de Gynécologie Sans Frontières. L’aide immédiat de la Direction générale du CHU de Nantes a contribué au départ rapide, avec une participation en terme de consommables (kits d’accouchements, gants, compresses).

Les besoins sont très importants et doivent être réajustés en permanence, souligne l’association : 4 000 réfugiés il y a 10 jours et 18 000 aujourd’hui. Le camp est prévu pour contenir l’accueil de 100 000 réfugiés.

L’association GSF, qui travaille en relation étroite avec l’ensemble des ONG présentes et internationales, lance un appel à l’aide financière, professionnelle ou humaine. Il est possible d’appeler l’association, présidée par le Pr Henri Jean Philippe, au 02.53.48.46.35 ou 46.41.(admin.gynsf@gmail.com). Les dons peuvent être adressés à Gynécologie Sans Frontières :

Université de Nantes - Faculté de Pharmacie

Bureau 413

9 rue Bias

BP 61112

44011 Nantes cedex 1

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Arrêt de commercialisation du Cytotec, et objectif zéro médicament pendant la grossesse : les chantiers de l’ANSM

ansm

Le laboratoire Pfizer, qui commercialise le Cytotec, a annoncé que ce médicament ne serait plus distribué en France à partir du 1er mars... 2

« Les ECN seront supprimées », annonce le patron des doyens au congrès de l'Ordre

ECN

Le président de la conférence des doyens de médecine a créé la surprise, ce jeudi après-midi, en annonçant la fin programmée des épreuves... 44

Agnès Buzyn relance la recertification périodique, les syndicats sur le qui-vive

buzyn

L'annonce de la ministre de la Santé, jeudi, de mettre en œuvre la recertification des compétences des professionnels de santé a été... 42

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter