Accès aux soins urgents en moins de 30 minutes : la DGOS demande aux ARS de procéder à un état des lieux
Brève

Accès aux soins urgents en moins de 30 minutes : la DGOS demande aux ARS de procéder à un état des lieux

20.07.2012

La direction générale de l’offre de soins (DGOS) s’applique à mettre en musique la volonté du président de la République de prendre en charge les soins urgents dans un délai maximal de 30 minutes. Elle vient d’adresser à l’ensemble des agences régionales de santé (ARS) une instruction sur ce thème. L’objectif est clair : une réponse doit être « proposée sur tout le territoire, en s’appuyant sur l’ensemble des effecteurs de médecine d’urgence, et en recherchant toutes les solutions qui peuvent être déployées localement, dans le respect des exigences de qualité et de bonnes pratiques ».

La DGOS souhaite que les ARS procèdent tout d’abord à une identification et à un état des lieux des zones et localités éloignées, d’ici à octobre 2012. Les ARS sont tenues de lister les territoires et la population éloignés au moyen de la base de données de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), et de rechercher des solutions en s’appuyant sur celles éventuellement déjà mises en place localement. Une période de concertation sera ensuite organisée au niveau national entre octobre et décembre 2012. Enfin, la mise en œuvre des solutions retenues doit se dérouler entre 2013 et 2015.

Le document de la DGOS précise que « des travaux sont déjà en cours au niveau national pour identifier les dispositifs qui pourraient être assouplis (expertise en cours sur le statut et le financement des médecins correspondants du SAMU par exemple), ainsi que les dispositifs innovants qui nécessiteraient une adaptation du corpus juridique actuel ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
22.07.2012 à 10h59

« Très peu de patients sont à plus de 30 min d'un cabinet médical en France... Par contre, les "grandes surfaces" demandent souvent plus d' une 1/2 heure pour s' y rendre ! (ce que fait régulièrement Lire la suite

Répondre
 
20.07.2012 à 21h38

« C'est sûr qu'en fermant les hôpitaux de proximité, on va améliorer la prise en charge des urgences...! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 6

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 4

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter