Expérimentalement, la ritaline serait sûre au long cours
Brève

Expérimentalement, la ritaline serait sûre au long cours

18.07.2012

Utilisée dans le traitement du syndrome d’hyperactivité avec déficit attentionnel, la ritaline administrée au long cours serait sans effet délétère sur le cerveau, selon une étude expérimentale d’un centre médical de Caroline du Nord publiée en ligne dans le journal de Neuropsychopharmacology.

Linda Porrino et coll. ont testé les effets de ce psychostimulant chez 8 singes, dont l’âge correspondait à 6-10 ans pour un humain, décrits comme d’excellents modèles de développement puisque les périodes d’enfance et d’adolescence sont relativement longues… Huit singes ont donc reçu une forme retard de ritaline pendant un an, soit un équivalent de 4 ans pour un enfant, et 8 autres non traités ont servi de témoins.

L’étude prévoyait une imagerie cérébrale et une évaluation comportementale avant et après le traitement, et une surveillance de la croissance. Une fois l’expérience thérapeutique terminée, les singes ont eu la possibilité de s’auto-administrer de la cocaïne pendant plusieurs mois.

Après un an de traitement, l’équipe n’a observé aucune anomalie ni structurelle, ni fonctionnelle du développement cérébral ; les singes traités ne sont pas devenus consommateurs de cocaïne. Selon les auteurs, la ritaline ne présenterait aucun effet négatif sur le développement du cerveau durant l’enfance et n’entraînerait aucun risque de toxicomanie à l’adolescence.

Dr A.T.-M.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter