États-Unis : l’autisme en nette augmentation de 23 % entre 2006 et 2008
Brève

États-Unis : l’autisme en nette augmentation de 23 % entre 2006 et 2008

30.03.2012

Le nombre de cas d’autisme est en nette progression aux États-Unis depuis la dernière décennie, selon des chiffres officiels publiés hier. Le nombre de cas diagnostiqués chez les enfants a augmenté de 23 % de 2006 à 2008, pour s’établir à un sur 88 en moyenne, contre un sur 110 précédemment, selon les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

En 2008, 11,3 enfants pour 1 000, âgés de huit ans, étaient atteints de troubles du spectre autistique. Si la hausse est de 23 % par rapport à la précédente estimation de 2006, elle atteint 75 % par rapport à l’année 2001 quand les CDC ont commencé à traquer l’incidence de la maladie. Selon les estimations réalisées à partir de ces nouveaux chiffres, l’autisme toucherait probablement un million d’enfants et d’adolescents aux États-Unis. Toutefois les auteurs précisent que l’étude réalisée sur 14 sites du réseau « Autism and developmental disabilities monitoring » (ADDM) n’a pas vocation à être représentative des États-Unis.

Cette nette augmentation s’expliquerait en partie par une meilleure détection du syndrome, surtout chez les moins de trois ans, « mais nous ignorons jusqu’à quel point », a souligné le Dr Coleen Boyle (CDC). « Grâce à ces statistiques, nous savons désormais qu’une naissance prématurée, ou l’âge avancé des parents mettant au monde un bébé, contribuent à accroître le risque d’autisme chez l’enfant. »

Ces données révèlent aussi que l’autisme touche près de cinq fois plus les garçons que les filles, et que la plus forte augmentation a été constatée chez les enfants noirs et hispaniques. Ces statistiques indiquent par ailleurs une hausse des diagnostics précoces chez les enfants de moins de trois ans, mais le dépistage reste trop tardif et 40 % des cas diagnostiqués continuent d’intervenir autour de quatre ans et plus. « Il est essentiel que les parents agissent sans attendre » au moindre signe suspect, a insisté le Dr Susan Hyman, présidente du sous-comité sur l’autisme à l’Académie américaine de pédiatrie (AAP). « L’AAP recommande que tous les enfants sans exception fassent des tests pour l’autisme à 18 et 24 mois », a-t-elle précisé.

 C. R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

CongrèsLa convention CHAM plonge dans le futur de la médecine  

Abonné

Le Pr Guy Vallancien organise la neuvième édition de CHAM* vendredi et samedi à Chamonix (Haute-Savoie). Plus de 500 personnes sont... Commenter

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... 11

Quatre ans après la « crise » des pilulesLa diversification de la contraception se poursuit chez les 20-30 ans

Abonné
pilule

Santé publique France a voulu suivre l'évolution des pratiques en matière de contraception depuis la polémique autour des pilules en 2012.... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter