UFC-Que Choisir alerte sur une eau du robinet « contaminée »
Brève

UFC-Que Choisir alerte sur une eau du robinet « contaminée »

20.03.2012

Près de deux millions de personnes en France reçoivent une eau non conforme aux réglementations, alerte aujourd’hui l’association de consommateurs UFC-Que Choisir qui met en cause l’agriculture, à l’origine de près de 70 % des pollutions. « Si 97,5 % des Français ont accès tout au long de l’année à une eau de bonne qualité, en revanche près de deux millions de consommateurs paient, eux, pour une eau non conforme aux critères réglementaires », affirme l’association.

« Le cocktail des principaux polluants décelés (pesticides, nitrates, sélénium) met en évidence les graves menaces que la pression agricole fait peser sur la ressource », ajoute l’association. Les départements les plus touchés par cette eau « contaminée » sont « dans les zones où l’agriculture est la plus intensive : Bassin parisien (Eure-et-Loir, Loiret, Seine-et-Marne, Yonne), le Nord (Pas-de-Calais) et la Champagne (Marne, Aube) », détaille l’UFC, affirmant que l’utilisation de pesticides dans l’agriculture « n’a pas diminué en dix ans ». L’association de consommateurs fonde sa mise en garde sur une enquête qu’elle a menée à partir des résultats d’analyses du ministère de la Santé, commune par commune, sur deux ans. En dehors de l’agriculture, les autres sources de contamination de l’eau sont liées « au défaut de traitement (qualité bactériologique, aluminium) et aux contaminations naturelles (radioactivité) ». Selon l’UFC, « 1 500 communes et 500 000 consommateurs » seraient concernés.

Pour mettre un terme aux pollutions agricoles, l’association demande « une protection efficace de tous les captages », « une application du principe pollueur-payeur dans le domaine des pollutions agricoles ». Elle souhaite aussi que « les aides de la politique agricole commune soient réservées aux modes de production s’inspirant des agricultures intégrées et biologiques ». Les résultats des relevés, commune par commune, sont disponibles sur www.quechoisir.org.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
21.03.2012 à 05h25

« Il ne reste que 4% d'agriculteurs dans la population française. On ne s'apercevra pas de leur disparition. Alors, allons-y ! Boire ou manger, il faut choisir ! - Médecin retraité. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 30

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 25

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter