L’Argentine addicte aux réseaux sociaux
Brève

L’Argentine addicte aux réseaux sociaux

19.03.2012

L’addiction à l’Internet et en particulier aux réseaux sociaux fait des ravages en Argentine, pays le plus connecté d’Amérique latine. « L’augmentation exponentielle des consultations est vraiment alarmante », a déclaré à l’AFP Inés Valdez, psychologue à la Fondation Manantiales, spécialisée dans le traitement d’addictions. « Les consultations pour addiction à Internet ont doublé en 2011 », a-t-elle souligné. La dépendance aux drogues illégales demeure en tête des consultations, suivie de l’addiction aux drogues légales (médicaments), de l’alcoolisme, de l’addiction au jeu, mais l’augmentation de l’addiction à l’Internet est bien plus rapide. Ce nouveau type de dépendance représente désormais entre 20 et 30 % des consultations par téléphone du Réseau d’assistance Buenos Aires. La frontière entre un usage normal, même important, et un usage devenu pathologique n’est pas toujours évidente à cerner. « Il y a addiction lorsque l’usage d’Internet a un impact sur la scolarité, le travail ou lorsque la personne s’isole, cesse de s’alimenter normalement et n’arrive plus à dormir suffisamment », a précisé Inés Valdez. Juan Carlos Mansilla, du Centre d’études sur les addictions et la santé publique, dépendant de l’Université de Cordoba (centre), estime que les plus vulnérables sont surtout les jeunes. « L’addiction a parfois d’autres causes, comme la difficulté de certaines personnes à établir des rapports avec les autres », a-t-il indiqué. Les réseaux sociaux Facebook et Twitter permettent « la construction d’une pseudo-identité, idéalisant la réalité et les rapports avec les autres », a-t-il poursuivi. Le traitement de cette dépendance est d’autant plus difficile que « loin d’être stigmatisée comme l’usage des stupéfiants, la technologie est bien vue socialement, alors que le comportement du malade est identique », a aussi relevé l’expert argentin. Les Argentins passent 26,3 heures par mois connectés à l’internet, soit plus que la moyenne mondiale (23,8 heures) et la moitié des 40 millions d’habitants que compte le pays utilise fréquemment l’Internet, soit le taux le plus élevé d’Amérique latine.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Convention et exercice futur : les jeunes pourront assister à toutes les négos en qualité d'observateurs

négos

Pas à pas, la nouvelle génération médicale s'invite aux négociations conventionnelles aux côtés des syndicats de praticiens installés. Le... Commenter

Baisses des tarifs hospitaliers : pour les fédérations, « le point de rupture » est proche

taris hospitaliers

« Je ne vais pas faire comme si j’ignorais que nous publions les nouveaux tarifs hospitaliers dans deux semaines. Ils seront en baisse. Vous... Commenter

Cancer colorectal : l'INCa compte sur les médecins traitants pour inciter leurs patients à se faire dépister

consultation

L'Institut national du cancer (INCa) vient de lancer ce 18 février une grande campagne de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter