MG France s’inquiète pour les médecins régulateurs libéraux
Brève

MG France s’inquiète pour les médecins régulateurs libéraux

02.03.2012

Dans une lettre au ministre de la Santé Xavier Bertrand, qui s’est déclaré « militant de la régulation libérale auprès des SAMU », les généralistes de MG France expriment leurs doutes sur les risques qu’encourent les libéraux impliqués dans cette activité. Le syndicat rappelle la complexité de la régulation par téléphone pour les généralistes de ville. « Sans possibilité de poser un vrai diagnostic, le médecin doit évaluer en quelques secondes une situation pour un patient qui n’est pas connu », peut-on lire dans cette lettre. « Il est difficile de poser un diagnostic précis en raison de la subjectivité de la personne qui nous parle, qui peut minimiser ou aggraver ses symptômes », confirme le Dr François Wilthien. Pourtant, c’est bien en fonction de cet appel que le généraliste décide ou non d’envoyer des secours. Dans la majorité des cas, un conseil médical suffit.

Mais la récente condamnation à 6 mois de prison avec sursis d’un médecin « régulateur libéral chevronné » pour non-assistance à personne en danger » met en évidence le risque judiciaire qui pèse sur les généralistes régulateurs.

« Que faire ? » s’interroge MG France. Si tout départ conduit à l’envoi d’une ambulance, le coût sera très important pour la société. D’un autre côté, « les juges condamnent systématiquement le non-envoi de moyens dès qu’un problème se pose », dénonce le syndicat qui craint que le développement de la régulation libérale s’accompagne d’une augmentation des affaires juridiques.

MG France suggère de préciser les règles pour que le rôle de conseil reste possible dans des conditions sécurisées et notamment de mieux distinguer les deux types d’appel, l’aide médicale urgente (le 15), et la régulation de la permanence des soins.

 C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
03.03.2012 à 09h57

« En fait, ce problème n'est pas nouveau. Il existe depuis de nombreuses années aussi pour les régulateurs hospitaliers. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Environ 25 % de dépenses d'assurance-maladie inutiles, selon Agnès BuzynPertinence des soins : où sont les marges ?

Abonné
PERTINENCE

Actes inutiles, examens redondants, gaspillages, mauvaises pratiques : érigée en priorité, la pertinence des soins est l'un des principaux... 5

À 89 775 euros, hausse timide du revenu moyen des médecins libéraux en 2016

revenus impots

Le cru 2016 des revenus nets des médecins libéraux (BNC, après charges et avant impôt) s'est révélé très moyen, détaille la Caisse autonome... 6

Pr Canavero : « Je veux réaliser la première greffe totale de cerveau de l'histoire de l'humanité »

canavero

Il y a quatre ans, le neurologue turinois qui a étudié à Lyon préférait parler de greffe de tête pour éviter dit-il de passer pour un fou.... 18

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter