Un Français sur 3 recherche de l’information médicale sur Internet
Brève

Un Français sur 3 recherche de l’information médicale sur Internet

02.02.2012

Un tiers des Français utilise Internet pour rechercher des informations médicales ou de santé, selon un sondage ViaVoice pour le groupe mutualiste d’assurances Pasteur Mutualité. Après le Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM) qui, dans un livre blanc destiné aux praticiens, a émis des recommandations en matière de déontologie médicale sur le Web, c’est au tour du Groupe Pasteur Mutualité de s’intéresser aux pratiques actuelles des Français en matière de recherche d’informations médicales sur Internet. La pratique est courante et concerne 30 % des personnes interrogées entre le 12 et le 13 janvier dernier.

Les jeunes de 18 à 24 ans (37 %) et les 35-49 ans (39 %) sont ceux qui y ont recours plus que les autres. La recherche d’informations sur Internet est plus fréquente chez les femmes (34,6 %) que chez les hommes (24,9 %) et concerne davantage les professions intermédiaires (46 %) et les cadres (40 %) que les autres. Des disparités existent en fonction des régions : 41 % des habitants de l’agglomération parisienne déclarent rechercher des informations médicales en ligne contre 29 % des habitants de la région Nord.

Les « internautes restent très prudents à l’égard des informations trouvées », souligne l’enquête : 90 % de ceux qui déclarent utiliser Internet pour rechercher des informations médicales disent le faire en complément d’une consultation d’un professionnel de santé. La moitié se renseigne après avoir consulté et 40 % avant la consultation. La recherche en amont est privilégiée par les 18-24 ans (63 %) et les cadres (58 %).

La majorité (67 %) estime qu’il est indispensable de consulter un professionnel et 25 % qu’une recherche sans consultation est dangereuse. Toutefois, près d’un quart des personnes ayant effectué des recherches sur Internet a déjà renoncé à consulter, estimant les informations trouvées suffisantes. Et cette proportion est loin d’être négligeable chez les agriculteurs (62 %), les cadres (47 %) et les 18-24 ans (36 %).

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Au centre d'hébergement d'urgence d'IvryLa médecine au chevet des femmes et enfants exilés

Abonné
centre 3

Qu'est-ce qu'un accueil inconditionnel et digne ? Où la médecine se fait sans contrôle, où l'accès au droit est humain ? Le pôle santé, et... Commenter

Entaille dans la liberté d'installation : les petits hôpitaux préconisent une « obligation à servir » de 3 à 5 ans

liberte installation

Suppression partielle de la liberté d'installation, maillage renforcé du territoire en centres de santé… La Coordination nationale des... 19

Vaccins obligatoires : l'extension votée en commission malgré deux amendements de suppression

vaccin

Les députés ont voté mercredi, en commission des Affaires sociales, l'extension des obligations vaccinales pour les jeunes enfants à partir... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter