Prothèses mammaires : Bapt jette le discrédit sur le gel de silicone
Brève

Prothèses mammaires : Bapt jette le discrédit sur le gel de silicone

12.01.2012

Suite à l’affaire des implants PIP, le député PS Gérard Bapt demande qu’un « retrait » des prothèses au gel de silicone soit débattu au niveau européen et d’envisager au moins leur « déremboursement en France », écrit-il dans une lettre adressée aujourd’hui au ministre de la Santé, Xavier Bertrand. « Le doute doit profiter au patient », explique-t-il à l’AFP.

« La FDA vient de montrer l’existence d’un sur-risque, avec un facteur de 40 à 50 fois, de survenue d’un cancer du sein, le lymphosarcome à grandes cellules du sein, en lien avec les prothèses mammaires utilisant tous les gels de silicone », affirme-t-il. « Même rarissime, le risque de survenue de ce type de lésion cancéreuse, qui a déjà occasionné un décès en France, devrait conduire à proposer le retrait des prothèses mammaires à silicone au niveau européen, et envisager à tout le moins leur déremboursement en France », poursuit le cardiologue. Selon la Confédération internationale des sociétés de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique, 75 cas ont été répertoriés dans le monde pour environ 10 millions de porteuses de prothèse. En novembre dernier, Edwige Ligoneche, ancienne porteuse d’implants mammaires PIP, est décédée de cette forme de lymphome du sein : son cas est le premier enregistré par l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) chez une porteuse d’implants mammaires quels qu’ils soient.

Le Dr Bapt, qui s’exprime « en tant que rapporteur spécial de la mission santé pour la commission des Finances », estime par ailleurs nécessaire de déclencher « une mission d’enquête spécifique de l’IGAS (inspection sanitaire et sociale) » car « la seule notification légale systématique des cas de rupture aurait alerté beaucoup plus tôt l’AFSSAPS ». Xavier Bertrand a déjà demandé à la Direction générale de la santé de remettre un rapport à la fin du mois afin de recenser tous les dysfonctionnements survenus dans cette affaire.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
13.01.2012 à 04h51

« Il existe d'autres endroits du corps où des gels de silicone ont été implantés, inextirpables. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
Interview

Michèle Lenoir-Salfati (agence nationale du DPC) : « Nous voulons garantir que le budget du DPC finance des actions de qualité »

Abonné
LENOIR

La directrice de l'agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC) justifie les récents aménagements des règles du jeu dont... 1

ECNi 2017 : l'intégralité du classement à consulter en ligne

ECNi 2017 : l'intégralité du classement à consulter en ligne-1

Fin du suspense pour les 8370 candidats aux épreuves classantes nationales informatisées (ECNi). Le centre national de gestion a rendu... 5

Vaccination contre la grippe : un patch à micro-aiguilles aussi efficace que l’injection

Patch aiguilles

Une étude menée par une équipe de l’institut de technologie et de l’université Emory en Géorgie, aux États-Unis, et publiée dans « The... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter