Radiothérapie : du mieux, mais il ne faut pas baisser la garde
Brève

Radiothérapie : du mieux, mais il ne faut pas baisser la garde

30.08.2011

Les mesures nationales prises par le ministère de la Santé en 2007, après les accidents d’Épinal et de Toulouse, ont eu des effets positifs sur la sécurité des soins en radiothérapie. Selon l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), qui a mené une étude en 2009 et 2010, l’amélioration est incontestable. Intitulé « Les professionnels de la radiothérapie face à l’obligation d’améliorer la sécurité des traitements », le rapport (irsn.fr) mesure « le chemin parcouru grâce à la mobilisation de tous les acteurs concernés ».

L’IRSN note une évolution positive des modes de management de la sécurité, de l’organisation des processus de traitement et des pratiques de soin. Les investissements consentis en matière d’équipements ont permis « d’améliorer la précision des traitements et la maîtrise de la chaîne de traitement (développement des techniques de contrôles) », souligne l’institut. La fiabilité des processus de traitement a été renforcée notamment grâce à l’augmentation des ressources humaines, l’instauration d’une obligation de présence d’un médecin spécialiste en radiothérapie pendant la durée de l’application des traitements aux patients, la présence de deux manipulateurs, la mise en place d’un lissage des flux des patients et l’amélioration des validations aux différentes étapes du traitement.

L’IRSN constate cependant que l’intégration des démarches de sécurité est variable selon les établissements et les unités de radiothérapie et que ces nouvelles contraintes « mettent les professionnels de la radiothérapie sous tension et sont susceptibles de remettre en cause la pérennité des progrès réalisés ». L’IRSN estime notamment que la coordination entre les acteurs institutionnels doit être poursuivie et que la mutualisation des pratiques de sécurité entre unités de radiothérapie nécessite d’être développée.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 11

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

Réguler l'installation des spécialistes de secteur II en zone surdotée : la mesure choc du CESE

cese

Depuis plusieurs semaines, la question de la liberté d'installation ne quitte pas le débat public. Le Conseil économique, social et... 20

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter