Grippe aviaire : nouvelle menace et virus mutant
Brève

Grippe aviaire : nouvelle menace et virus mutant

29.08.2011

La grippe aviaire menace à nouveau, avec un virus mutant aux « risques imprévisibles pour la santé humaine », alerte l’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un communiqué publié ce 29 août, en recommandant « une surveillance et une vigilance accrue ».

Depuis son apparition en 2003, le virus H5N1 a infecté 565 personnes et causé 331 décès, souligne la FAO, citant des chiffres de l’OMS (au 19 août). Le dernier décès en date est celui d’une fillette cambodgienne, qui avait été exposée dans son village à des animaux morts, après une hécatombe de volailles ; les 7 cas d’infection humaine par le virus H5N1 survenus au Cambodge cette année (sur 17 au total) ont tous été mortels.

Le virus, qui a entraîné la mort de 400 millions de volailles domestiques et coûté 20 milliards à l’économie mondiale, avait été éliminé dans la plupart des 63 pays infectés à l’apogée de l’épidémie en 2003. Mais le virus est resté endémique dans six nations et le nombre de cas animaux augmente depuis 2008. Et les migrations des oiseaux ont entraîné, ces deux dernières années, l’infection de volailles et d’oiseaux sauvages dans des pays qui étaient indemnes depuis plusieurs années. Ont ainsi été touchés récemment Israël, la Bulgarie, la Roumanie, le Népal et la Mongolie.

L’inquiétude est renforcée par l’apparition en Chine et au Vietnam d’une variante du virus capable de contourner les défenses induites par les vaccins actuels, H5N1-2.3.2.1. Le Vietnam, qui avait suspendu au printemps sa campagne de vaccination des volailles, a ainsi été envahi par le nouveau virus ; une nouvelle campagne vaccinale adaptée devrait être lancée cet automne. La circulation du virus au Vietnam est, souligne la FAO, une menace directe pour le Cambodge, la Thaïlande et la Malaisie et met aussi en danger la Corée et le Japon.

« Les pays où le virus H5N1 est encore solidement retranché – Bangladesh, Chine, Égypte, Inde, Indonésie et Vietnam – pourraient faire face aux problèmes les plus importants mais aucun pays, particulièrement en Asie, ne peut se considérer à l’abri », met en garde Juan Lubroth, vétérinaire en chef de la FAO.

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter