64 % des eaux de baignade de bonne qualité
Brève

64 % des eaux de baignade de bonne qualité

13.07.2011

En 2010, sur 3 326 zones de baignade de métropole et d’outre-mer, la qualité de l’eau constatée était bonne dans 63,8 % des cas. D’après les chiffres communiqués par la direction générale de la Santé (DGS), 32,9 % des sites ont affiché une qualité moyenne de leurs eaux de baignade et 2,9 % ont pu rencontrer une pollution momentanée. Un seul lieu, situé en Auvergne, dans le département de la Haute-Loire (La Senouire-Fridière, à Paulhaguet), reste interdit à la baignade du fait d’une mauvaise qualité de l’eau constatée depuis cinq ans.

Durant toute la saison balnéaire, les résultats des nouveaux contrôles sont mis en ligne en temps réel sur Internet (http://baignades.sante.gouv.fr). Chaque année, plus de 30 000 prélèvements d’eaux douces et d’eaux de mer sont réalisés par les Agences régionales de santé (ARS).

Depuis l’année dernière, les modalités de calcul du classement des eaux de baignade ont évolué, suite à la transposition en droit français de la directive européenne 2006/7/CE du 15 février 2006. Désormais, la classification ne porte plus que sur la recherche des Escherichia coli et des streptocoques fécaux. « Ces germes sont connus pour être accompagnés, dans les milieux où ils sont abondants par des germes pouvant engendrer des maladies », précise le rapport de la DGS.

La directive européenne fera à nouveau évoluer les règles de classement des eaux à partir de 2013. Leur qualité sera répartie en quatre catégories (excellente, bonne, suffisante, insuffisante). D’ici à 2015, toutes les eaux de baignade devront atteindre au moins le niveau de qualité suffisant pour être ouvertes au public. Selon une simulation des services de la DGS à partir de la nouvelle méthode de classement sur la période 2007-2010, 5,4 % des zones de baignade en mer et 8,8 % en eau douce seraient de qualité insuffisante pour être ouvertes au public. Parmi lesquelles 180 sites où la qualité de l’eau est pourtant jugée bonne ou moyenne selon la méthode d’évaluation actuellement en vigueur.

D. B.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter