Bioéthique : la révision est adoptée
Brève

Bioéthique : la révision est adoptée

22.06.2011

L’Assemblée nationale a voté par 94 voix contre 68 les conclusions de la commission mixte paritaire (CMP) sur le projet de révision de la loi bioéthique, qui maintient l’interdiction de la recherche sur l’embryon. Le texte sera considéré comme définitivement adopté par le Parlement demain, à l’issue d’un ultime vote du Sénat. Les parlementaires se sont accordés de justesse sur un texte commun et ont décidé d’une clause de révision d’ici à sept ans.

En seconde lecture, le Sénat s’est finalement rangé, à trois voix près, en faveur de l’interdiction (avec dérogations et sans moratoire) de la recherche sur l’embryon, comme le voulaient le gouvernement et les députés UMP. La secrétaire d’État à la Santé, Nora Berra, a jugé le texte « équilibré ». Le projet de loi écarte « les évolutions qui fragiliseraient notre vivre ensemble », a-t-elle dit au sujet notamment de l’assistance médicale à la procréation (AMP), qui reste exclusivement un accompagnement médical des couples.

« La loi est riche de ce qu’elle autorise, elle est forte aussi de ce qu’elle interdit », a encore défendu le député Jean Leonetti. Mais le PS, par la voix de Jean-Yves Le Déaut, a dénoncé un texte de « conservatisme », les députés de la majorité étant accusés de légiférer sous influence, entre autres, de l’Église catholique. « La messe était dite avant le débat », a-t-il ironisé. « La pression de l’Élysée a été forte », a souligné de son côté Philippe Vuilque (PS), qui a promis qu’en cas de victoireen 2012, « nous autoriserons la recherche sur l’embryon ».

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pour désengorger les urgences, l'AMUF veut salarier des médecins en centres de santé

amuf

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a présenté ce mardi ses propositions pour lutter contre l'engorgement des urgences... 2

Baclofène : des effets indésirables nombreux mais difficilement imputables au traitement, selon une étude lilloise

BACLOFENE

Les premiers résultats de l'étude Baclophone, menée dans les Hauts-de-France et en Normandie par les médecins du service d'addictologie du... Commenter

« Le médecin est le premier vecteur d'information sur la vaccination, avant Internet », selon Santé publique France

vaccin

Santé publique France (SPF) publie dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » (« BEH ») la partie de l'enquête Baromètre santé 2016... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter