Sida : recommandations de l’OMS pour les homosexuels et les transsexuels
Brève

Sida : recommandations de l’OMS pour les homosexuels et les transsexuels

21.06.2011

L’Organisation mondiale de la santé publie les premières lignes directrices mondiales de santé publique axées sur les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes et les transsexuels. Pour l’OMS, si les premiers ont près de 20 fois plus de risques d’être infectés par le VIH que la population générale, cela s’explique notamment par l’exclusion qui les frappe dans de nombreux pays, voire la pénalisation de certaines relations sexuelles (dans pas moins de 75 pays) qui les conduit à la clandestinité et à la peur de s’adresser aux services de prévention et de traitement.

« Nous ne pouvons imaginer inverser totalement la tendance à la propagation mondiale du VIH sans répondre aux besoins particuliers concernant le VIH de ces populations clés », souligne ainsi le Dr Gottfried Hirnschall, directeur du département VIH/sida à l’OMS. Les lignes directrices doivent aider les pays et les communautés à renforcer les services nécessaires et l’accès de ces populations à la prévention et aux soins.

Ces lignes directrices s’adressent aux décideurs, pour la mise en place de mesures antidiscriminatoires et de services n’excluant personne ; aux fournisseurs de services de santé, pour qu’ils proposent des tests de dépistage et des services de conseil suivis de traitement pour les patients dont le taux de CD4 est inférieur à 350 ; aux communautés, pour qu’elles développent les interventions comportementales pour la prévention ; et enfin aux personnes touchées, pour qu’elles utilisent systématiquement le préservatif plutôt que de choisir leurs partenaires sur la base de leur sérologie VIH.

La lutte contre la discrimination s’annonce difficile, mais le Dr Hirnschall se veut optimiste en raison des récents progrès, comme l’adoption le 17 juin par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU d’une résolution historique visant à promouvoir l’égalité des individus sans distinction de leur orientation sexuelle.

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter