SHU dans le Nord : E. coli O 157 dans les steaks
Brève

SHU dans le Nord : E. coli O 157 dans les steaks

21.06.2011

La consommation de viande hachée de la marque Steak Country est bien à l’origine des 8 cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) survenus dans le Nord. « Les résultats d’analyse sur les steaks hachés prélevés lors des enquêtes alimentaires chez les familles touchées confirment le lien avec le lot retiré de marque Steak Country vendu en boîtes de 1 kg avec une date limite de consommation du 11 mai », indiquent dans un communiqué commun les ministères de l’Alimentation et de la Santé. « Les souches virulentes retrouvées dans les analyses faites sur les enfants ont été également isolées lors de l’analyse des échantillons de steaks, dont la souche E. coli O 157 », précisent-ils.

La souche à l’origine de l’épisode de cas groupés a été retrouvée chez six des huit enfants, âgés de 18 mois à 8 ans, hospitalisés au CHU de Lille. Pour les deux autres enfants, « les résultats sont en attente », indique l’Agence régionale de santé (ARS).

L’origine de la contamination des steaks n’a pas encore été établie : « Les enquêtes se poursuivent », assurent les autorités. Des analyses sont en cours sur le lot retiré du circuit de distribution.

Depuis le 1er juin, huit enfants ont été admis au CHU de Lille pour un syndrome hémolytique et urémique. Sept d’entre eux résident dans le département du Nord et un en Picardie. Les dates de début des premiers symptômes (diarrhée sanglante) se distribuent entre le 6 et le 11 juin. Le dernier cas a été déclaré le 17 juin.

Les parents de six enfants ont rapporté la consommation de steaks hachés surgelés ; pour cinq d’entre eux, les steaks surgelés de marque Steak Country ont été achetés dans différents magasins de la chaîne Lidl dans le département du Nord et en Picardie au cours de la période fin mai-début juin. Les analyses microbiologiques ont pu être réalisées sur steaks hachés de la même boîte que ceux consommés par les enfants qui avaient été conservés dans le congélateur de deux familles.

Six des enfants sont encore hospitalisés. Leur état de santé « s’améliore », selon une porte-parole du CHU. L’un d’entre eux, âgé de 2 ans, a été plongé dans un coma artificiel, mais son état est jugé « stable ».

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter