Un comité de suivi pour le plan Sida
Brève

Un comité de suivi pour le plan Sida

14.06.2011

Près de six mois après son lancement par Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé, le Plan national de lutte contre le VIH/sida et les IST 2010-2014 a désormais un comité de suivi, qui sera présidé par le nouveau directeur général de la Santé, Jean-Yves Grall. « Pour que ce plan ne reste pas de papier », a indiqué la secrétaire d’État à la Santé. Le comité, qui sera l’instance de gouvernance du plan, a « d’une part, une vocation interministérielle : et c’est important pour la cohérence globale des actions, et, d’autre part, une vocation pluridisciplinaire, en associant les experts, les professionnels, les sociétés savantes et les associations reconnues dans le domaine du VIH et des IST », a-t-elle précisé.

Le comité est composé de 57 membres dont 25 membres de droit, 7 personnalités qualifiées et 4 représentants des professionnels de santé, 7 représentants d’institutions et de sociétés savantes et 14 représentants des associations de personnes malades ou d’usagers du système de santé. Parmi les personnalités qualifiées, on retrouve des spécialistes comme les Prs Olivier Bouchaud, Gilles Pialoux ou Patrick Yéni, la spécialiste INSERM des questions de genre et de santé sexuelle, Nathalie Bajos, ou le sociologue Jean-Yves Le Talec. Les associations comme AIDES, Act Up ou Sidaction sont aussi représentées.

Le comité exercera ses fonctions jusqu’au 31 décembre 2014. À mi-parcours du plan, il devra remettre un rapport sur l’état d’avancement des mesures. En 2014, le comité devra faire un bilan des quatre ans du plan et faire des propositions pour l’élaboration d’un nouveau plan.

> Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter