80 militants d’Aides et d’Act Up arrêtés devant le Sénat
Brève

80 militants d’Aides et d’Act Up arrêtés devant le Sénat

03.05.2011
  • 1304432875251278_IMG_60036_HR.jpg

    80 militants d’Aides et d’Act Up arrêtés devant le Sénat

À la veille de l’examen par la commission mixte paritaire de l’article 17 ter du projet de loi sur l’immigration, qui restreint le droit de séjour des étrangers gravement malades, plusieurs acteurs de la lutte contre le sida, vêtus d’une tenue de deuil, ont bloqué la circulation devant les portes du palais du Luxembourg ce mardi 3 mai. Ils dénonçaient un article « aux conséquences criminelles pour la survie des étrangers gravement malades résidant sur notre territoire »; 78 d’entre eux ont été arrêtés, ainsi que Pierre Chappard, président d’Act Up-Paris, et Vincent Pelletier, directeur général d’AIDES. Tous ont été conduits au commissariat du 18e arrondissement.

Le Sénat a en effet rétabli l’article 17 ter en deuxième lecture (alors que les sénateurs l’avaient supprimé en première), mais a surtout durci le texte. Tel quel, le droit de séjour des étrangers malades serait conditionné à « l’absence » de tout traitement approprié dans le pays d’origine, et non plus à son « indisponibilité ». « La France s’apprête donc à condamner à mort près de 28 000 personnes », accusent, dans un communiqué commun, AIDES et Act Up. Ils dénoncent également « les amalgames » sur lesquels jouent les décideurs et soulignent que « les demandes de titres de séjour pour soins restent stables, et dans l’immense majorité des cas les demandeurs ont découvert leur pathologie plusieurs années après leur arrivée ». Les associations de lutte contre le sida se déclarent déterminées dans leur combat : « S’il le faut, nous défendrons ce droit jusque sur les tarmacs des aéroports. »

 C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... Commenter

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 9

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter