Troubles compulsifs avec un traitement anti-Parkinson : un malade indemnisé
Brève

Troubles compulsifs avec un traitement anti-Parkinson : un malade indemnisé

31.03.2011

Le tribunal de Nantes a donné raison à Didier Jambart, qui demandait réparation au laboratoire GlaxoSmithKline pour l’addiction au sexe et au jeu provoquée selon lui par le médicament qu’il avait pris entre 2003 et 2005 pour soigner sa maladie de Parkinson (ropinirole, Requip).

M. Jambart, 51 ans, réclamait 450 000 euros au laboratoire et à son ancien neurologue en dédommagement des conséquences du besoin compulsif de jouer qui l’a conduit à dilapider les économies familiales et à voler les coordonnées bancaires de collègues et de proches et de l’hypersexualité qui l’a entraîné à s’exhiber sur Internet, à se travestir et à se faire violer. Ces comportements sont intervenus quelques mois après le début du traitement et ont cessé après l’arrêt de celui-ci. Le patient a obtenu 117 000 euros que devra lui verser le laboratoire, qui devra aussi indemniser la CPAM à hauteur de 11 315 euros.

L’avocat de GSK avait fait valoir que « sur la base des données scientifiques de l’époque, il n’existait aucun indice d’effets (indésirés) du ropinirole ». Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les effets indésirables sont indiqués sur la notice depuis 2006. Et en 2009, après qu’une centaine de cas de troubles compulsifs de ce type ou à base de punding (comportements répétitifs sans buts) ont été rapportés chez des patients traités avec un ou plusieurs médicaments dopaminergiques, tels que le ropinirole ou la lévodopa, l’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a adressé une mise en garde aux professionnels de santé.

D’autres malades seraient prêts à se porter en justice, en France et à l’étranger. Un avocat marseillais est en train de créer l’organisation Parkinson International Victims pour centraliser les dossiers.

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
01.04.2011 à 08h35

« C'est vraiment trop dangereux, les médicaments : j'envisage de soigner uniquement par imposition des mains, y a moins d'effets secondaires... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À La Baule, l'exécutif s'emploie à rassurer les managers d'hôpital « saturés » par les GHT

Cécile Courrèges

Six heures de train pour quinze minutes de discours. En faisant dans la même journée un aller-retour Paris/La Baule (Loire-Atlantique) pour... Commenter

Les ophtalmos veulent former au moins 200 internes par an pour réduire les délais de rendez-vous

ophtalmologistes

Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) a annoncé ce vendredi vouloir poursuivre le travail engagé pour réduire les... Commenter

Solidays, Marche des fiertés... Paris se mobilise contre le SIDA

Solidays

Ce week-end se tiendra la 19e édition du festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp, à Paris. En plus des 80 concerts proposés, le... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter