Bioéthique : la révision de la loi adoptée en première lecture
Brève

Bioéthique : la révision de la loi adoptée en première lecture

15.02.2011

L’Assemblée a adopté, en première lecture, le projet de révision de la loi bioéthique par 272 voix contre 216. Le Parti socialiste, qui prône une autorisation encadrée de la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires, a voté contre.

Cette révision n’entraîne aucun changement majeur si ce n’est l’autorisation du transfert d’embryon post-mortem, l’ouverture du don d’ovocytes aux femmes sans enfants et l’élargissement du cercle des donneurs vivants. « Sur des questions cruciales comme la recherche sur l’embryon, la majorité parlementaire a choisi de maintenir une situation hypocrite d’interdiction avec dérogations, refusant ainsi de reconnaître et de soutenir la légitimité et l’intérêt de ces recherches, et portant une atteinte durable à la recherche française dont le carcan juridique fait figure d’exception parmi les démocraties d’Europe », s’indigne le PS. L’option d’autoriser cette recherche avait pourtant été retenue par le Conseil d’État, le Comité d’éthique, les états généraux, l’Académie de médecine, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques.

Le groupe GDR (PCF, Verts, PG) s’est dit partagé. Noël Mamère, avec deux autres députés Verts, a voté contre et dénoncé « un grand gâchis qui aboutit à un statu quo ». Paul Jeanneteau (UMP) y voit au contraire « un texte équilibré ». « Pourquoi changer en profondeur la loi de bioéthique puisque notre société demeure attachée à ces valeurs sur lesquelles elle repose ? », s’est-il demandé.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Après l'échec de Lille pour l'Agence européenne du médicament, Aubry et Bertrand, furieux, taclent Macron

agence européenne du médicament

C'est une défaite qui laisse un goût amer. La maire de Lille Martine Aubry (PS) et le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand (LR)... 1

Le tabac, premier facteur de risque de cancer aux États-Unis

tabac

Plus d'un quart des cancers aux États-Unis sont associés à la consommation de tabac, selon les résultats d'une étude américaine qui dresse... Commenter

Reste à charge zéro : Agnès Buzyn ne veut pas « offrir des montures Chanel à tout le monde »

reste a charge optique

Agnès Buzyn a apporté ce mardi des précisions sur deux mesures phares du candidat Macron, réformes désormais dans les tuyaux : le « reste à... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter