Les progrès dus aux vaccins antirotavirus salués
Brève

Les progrès dus aux vaccins antirotavirus salués

21.01.2011

Le programme mondial pour l’accès aux vaccins (PATH), l’Organisation panaméricaine de la santé (PAHO) et l’Alliance GAVI pour la vaccination ont accueilli avec satisfaction les conclusions d’une l’étude publiée le 27 décembre 2010 dans un supplément spécial de « The Pediatric Infectious Disease Journal ». Intitulé « Real World Impact of Rotavirus Vaccination », il montre l’impact important des vaccins antirotavirus sur la santé des enfants dans les pays en développement aussi bien que dans les pays développés. Aux États-Unis, les hospitalisations dues au rotavirus ont par exemple diminué de 58-86 % au cours des trois années qui ont suivi l’introduction de ce vaccin en juillet 2006. Au Salvador, les taux d’hospitalisations imputables au rotavirus chez les enfants de moins de 5 ans ont chuté de 69-81 % deux ans et demi après l’introduction du vaccin en octobre 2006. Ces données « viennent s’ajouter au nombre croissant de preuves qui indiquent que l’introduction des vaccins antirotavirus réduit nettement les hospitalisations dues à la diarrhée infantile et sauve la vie des enfants, a déclaré la Dr Anne Schuchat, directrice du Centre national pour l’immunisation et les maladies respiratoires (CDC). »

Les vaccins contre le rotavirus « offrent une réelle possibilité de sauver des vies, et il est tragique que les enfants qui en ont le plus besoin n’y aient pas plus largement accès », a déclaré Helen Evans, de l’Alliance GAVI, qui s’est engagée à soutenir l’introduction du vaccin antirotavirus dans au moins 40 des pays les plus pauvres du monde d’ici à 2015. L’Organisation panaméricaine de la santé (PAHO) a aussi décidé d’investir en priorité dans la vaccination antirotavirus, une stratégie qui « se révèle payante pour nos enfants », s’est réjoui le Dr Jon K. Andrus, directeur adjoint de PAHO.

Le Dr John Wecker, directeur du Programme mondial pour l’accès aux vaccins à PATH, souligne : « Il faut souvent des années pour démontrer l’efficacité des vaccins ; avec le rotavirus, l’impact spectaculaire est immédiat, ce qui devrait contraindre dirigeants et donateurs à soutenir et à mettre en œuvre la recommandation de l’OMS visant à introduire les vaccins antirotavirus. » Depuis 2009, l’Organisation mondiale de la santé recommande à tous les pays d’inclure les vaccins antirotavirus dans leurs programmes nationaux de vaccination.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter