Un agent stimulant l’érythropoïèse d’un genre nouveau
Brève

Un agent stimulant l’érythropoïèse d’un genre nouveau

30.11.2010

Le FG-2216 sera peut-être le médicament utilisé à l’avenir pour corriger l’anémie des insuffisants rénaux. De quoi s’agit-il ? D’un agent stimulant de l’érythropoïèse d’un genre nouveau, puisqu’il stimule la production d’EPO (érythropoïétine) en passant par une voie de signalisation inexplorée jusqu’à présent : la sensibilité à l’hypoxie. Des Allemands dirigés par le Dr Wanja Bernhardt ont ainsi montré que la molécule stimule la production d’EPO chez 12 hémodialysés, dont 6 néphrectomisés, et 6 volontaires sains.

Ces résultats montrent que la baisse d’EPO au cours de l’insuffisance rénale n’est pas uniquement due à une destruction du parenchyme rénal, mais aussi à une perte de sensibilité à l’hypoxie. En cause, un facteur de transcription inductible par le manque d’oxygène (HIF pour hypoxia inducible transcription-factor), qui ne l’est plus. C’est ainsi que les chercheurs ont testé un inhibiteur de l’hydroxylation, le FG-2216, pour stabiliser le système HIF.

L’administration orale de FG-2216 a plus que décuplé la synthèse d’EPO, y compris chez des patients dialysés néphrectomisés. Les chercheurs ont ainsi montré que le médicament stimule la production endogène d’EPO par le rein malade mais aussi par des tissus extra-rénaux, comme le foie. Ainsi, les taux hormonaux ont été multipliés par un facteur 30,8 chez les patients dialysés avec reins, par 14,5 chez les patients dialysés sans reins et par 12,7 chez les volontaires sains.

Le FG-2216 représente une alternative aux agents stimulant l’érythropoïèse (ASE) bien connus en pratique. Bien qu’utilisés depuis une vingtaine d’années, ces produits font encore l’objet de controverses quant à leur sécurité d’emploi, leurs indications exactes et leur coût. Si aucun effet secondaire grave n’est survenu avec le FG-2216 au cours de cette étude de phase 1, l’efficacité et la tolérance à plus long terme restent à évaluer.

« Journal of the American Society of Nephrology », 29 novembre 2010. doi 10.1681/ASN.2010010116.

lequotidiendumedecin.fr, le 30/11/2010

 Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
evenement
Focus

Après le rapport de l'Académie de pharmacie Abonné

Faut-il craindre la multiplication des autotests en accès libre en pharmacie et sur Internet ? Un rapport récent de l'Académie de pharmacie estime que seulement 3 autotests, sur les 13 disponibles, présentent un intérêt clinique pour l'orientation diagnostique des patients. Le « Quotidien » a interrogé les sociétés savantes qui, dans l'ensemble, craignent le manque d'information et le risque que... Commenter

L'OMS veut limiter les interventions médicales inutiles lors de l'accouchement

accouchement

Depuis plus de 20 ans et quel que soit le pays, les accouchements sont de plus en plus médicalisés, sans que cela soit justifié. Le recours... 4

Compensation de la hausse de la CSG pour les médecins : ce que prévoit le nouveau projet d'avenant

negos

Outre la télémédecine, la troisième séance de négociations conventionnelles, jeudi, a abordé la question de la compensation de la hausse de... 17

Accès partiel : le Parlement donne son feu vert

Le Parlement vient de ratifier définitivement deux ordonnances sur la santé dont celle qui autorise certains professionnels d'autres États... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter