Hormone de croissance : verdict le 5 mai
Brève

Hormone de croissance : verdict le 5 mai

25.11.2010

Les trois juges de la cour d’appel de Paris se sont donnés cinq mois de réflexion dans le deuxième procès de l’hormone de croissance contaminée : ils rendront le 5 mai 2001 leur verdict.

Cinq mois d’attente, encore, pour Fernand Dray, 88 ans, et Élisabeth Mugnier, 61 ans, à l’encontre desquels l’avocat général a requis respectivement trois ans de prison avec sursis, pour tromperie aggravée, et six à douze mois avec sursis, pour homicide involontaire.

Cinq mois d’attente aussi pour les parties civiles, les représentants des familles des 120 enfants décédés à ce jour de la maladie de Creutzfeldt-Jakob et des 1 698 enfants au total qui ont reçu des hormones de croissance à risques dans les années 1980. Des familles qui ont salué des débats « plus sereins », « approfondis », « contradictoires » qu’au premier procès, qui en 2008, avait abouti à une relaxe générale.

Les avocats de la défense ont notamment insisté sur les incertitudes scientifiques de l’époque. L’Américain Stanley Prusiner, prix Nobel de médecine pour la découverte du prion, est venu en témoigner. Après les débats du premier procès, il a souhaité, a-t-il expliqué, « en savoir plus sur les liens entre l’hormone de croissance et le prion ». « Ce que j’ai appris montre à mon sens combien nous en savions peu et combien la communauté scientifique était ignorante (...) Personne ne pensait que l’hormone de croissance pouvait poser problème. » Mais le Pr Hubert Montagnier, prix Nobel également, co-découvreur du VIH, a rappelé qu’il avait en 1980 rédigé une note d’alerte et estimé que s’« il n’y a pas de risque zéro en médecine, on aurait pu diminuer fortement le risque ».

lequotidiendumedecin.fr, le 25/11/2010

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Décès de Naomi Musenga : « une dizaine d'affaires » comparables, selon Buzyn

BUZYN inter

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a « aujourd'hui connaissance d'une dizaine d'affaires » comparables à celle de Naomi Musenga, décédée... 1

Menacé de radiation, jugé en appel par l'Ordre, le Pr Henri Joyeux se défend d'être anti-vaccin

JOYEUX

C'est tout sourire que le Pr Henri Joyeux s'est présenté ce 24 mai au siège national de l'Ordre des médecins, dans le 17e arrondissement de... Commenter

Pr Pierre Amarenco, neurologue* : « Après un AIT, éviter un AVC est un combat pour le reste de sa vie »

amarenco

Une étude internationale publiée le 16 mai dans « The New England Journal of Medicine » montre qu'après un accident ischémique transitoire... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter