Pour MG-France et le BLOC, « le » médecin n’existe plus
Brève

Pour MG-France et le BLOC, « le » médecin n’existe plus

28.10.2010

Parce qu’ils sont convaincus que l’exercice de la médecine ne peut plus être fondu dans un moule unique, les syndicats MG-France et le BLOC ont fait ce jeudi une conférence de presse commune – à laquelle devait également participer la Fédération des médecins de France (FMF), finalement empêchée par les grèves.

« Il y a une vraie nécessité aujourd’hui de prendre en compte la déclinaison "métiers" de la médecine, explique le Dr Claude Leicher, président de MG-France. Et force est de constater que ces métiers sont devenus trop différents pour qu’on reste sur le vieux concept de l’unicité du corps médical. »

À peine digérés les résultats des élections aux unions régionales des professionnels de santé (URPS), les deux syndicats envisagent la suite.

Le Dr Philippe Cuq, coprésident du BLOC, rappelle ainsi ses sujets de préoccupation (« la RCP, les retards tarifaires, le secteur optionnel ») et prend ses marques : « Nous souhaitons participer à la résolution de ces problèmes et disposer pour cela dans la convention de volets spécifiques. » Pour l’autre président du BLOC, Jean Marty, « on change d’époque » et « on ne peut plus faire du nouveau avec des schémas anciens, le temps où on pouvait substituer un médecin à un autre est fini ».

Claude Leicher formule ainsi la proposition « de sortie de crise » que font MG-France et le BLOC pour la médecine de premiers recours comme pour la médecine de bloc opératoire :  « Intégrons des volets métiers dans la convention. On ne peut pas continuer à y ignorer les problèmes des uns et des autres. »

Quotimed.com, le 28/10/2010

 K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
evenement
Focus

Après le rapport de l'Académie de pharmacie Abonné

Faut-il craindre la multiplication des autotests en accès libre en pharmacie et sur Internet ? Un rapport récent de l'Académie de pharmacie estime que seulement 3 autotests, sur les 13 disponibles, présentent un intérêt clinique pour l'orientation diagnostique des patients. Le « Quotidien » a interrogé les sociétés savantes qui, dans l'ensemble, craignent le manque d'information et le risque que... Commenter

L'OMS veut limiter les interventions médicales inutiles lors de l'accouchement

accouchement

Depuis plus de 20 ans et quel que soit le pays, les accouchements sont de plus en plus médicalisés, sans que cela soit justifié. Le recours... 4

Compensation de la hausse de la CSG pour les médecins : ce que prévoit le nouveau projet d'avenant

negos

Outre la télémédecine, la troisième séance de négociations conventionnelles, jeudi, a abordé la question de la compensation de la hausse de... 17

Accès partiel : le Parlement donne son feu vert

Le Parlement vient de ratifier définitivement deux ordonnances sur la santé dont celle qui autorise certains professionnels d'autres États... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter