Premiers patients pour l’hôpital du Taaone à Tahiti
Brève

Premiers patients pour l’hôpital du Taaone à Tahiti

27.10.2010

L’hôpital du Taaone, sur l’île polynésienne de Tahiti, a accueilli mardi sa première patiente, au terme de près de dix ans de travaux. Stella Teaotea, une patiente de 71 ans du service cardiologie, a été la première à être transférée vers le nouvel hôpital de la Polynésie française. Tous les patients de l’actuel centre hospitalier devraient y être transférés avant le 18 novembre.

Le nouvel hôpital, qui emploiera 1 650 personnes, est « une vitrine de la technologie française, qui pourra bénéficier à nos voisins du Pacifique », a déclaré Jules Lenfa, ministre de la Santé de cette collectivité d’outre-mer. « C’est certainement l’hôpital du Pacifique Sud le plus à la pointe de l’innovation médicale », a renchéri Louis Rolland, son directeur.

Un accélérateur de particules va notamment permettre de traiter les malades du cancer. Chaque année, deux à trois cents d’entre eux devaient aller se soigner en métropole ou en Nouvelle-Zélande. De nombreux patients refusaient de partir et ne pouvaient être traités. Un centre de greffe rénale devrait aussi ouvrir à la fin de l’année 2011. Mais il faudra, selon les médecins du centre hospitalier, « surmonter les freins culturels pour que les Polynésiens acceptent de donner leurs organes ».

Ces soins supplémentaires et l’embauche d’une quarantaine de nouveaux employés vont entraîner un surcoût de 1,5 milliard de francs Pacifique (12,6 millions d’euros) de fonctionnement chaque année. La Polynésie française fait face à un déficit chronique de son assurance-maladie. Le trou de la Caisse de Prévoyance Sociale (Sécurité sociale locale) est estimé à plus de 15 milliards de francs Pacifique (126 millions d’euros).

C’est Gaston Flosse, alors président de la Polynésie française, qui avait posé la première pierre de l’hôpital du Taaone en 2001. L’établissement devait s’appeler « Hôpital Jacques Chirac », mais il a finalement été baptisé du nom de son quartier (Le Taaone) à la suite d’une consultation publique.

Quotimed.com, le 27/10/2010

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter