La curiethérapie robotisée dans le cancer de la prostate
Brève

La curiethérapie robotisée dans le cancer de la prostate

18.10.2010

Un essai clinique, apparemment le premier du genre, vient d’être lancé à Philadelphie. Les médecins de l’université Thomas Jefferson annoncent le début de l’enrôlement de 14 patients atteints d’un cancer de la prostate et qui seront traités par curiethérapie à l’aide d’un robot. Le dispositif, baptisé Euclidian, devrait insérer les aiguilles de radium avec une précision dépassant celle de l’habileté humaine.

Sept années ont été nécessaires pour mettre au point cette technologie, dont les médecins espèrent surtout une réduction des effets délétères de l’irradiation locale. Adam Dicker et coll. rappellent que la curiethérapie requiert la pose très précise de 60 à 120 « grains » ou aiguilles de radium en des emplacements spécifiques de la prostate. L’insertion se fait à l’aide d’un gabarit en plastique ou en métal conçu pour 15 à 20 aiguilles radioactives. La finesse de cette grille rend difficile la poussée rectiligne et douce de l’aiguille par le médecin. Quelle que soit son habileté, expliquent les chercheurs, il existe toujours un risque de rotation avec donc une dérive de la trajectoire. De cette insertion moins précise peuvent survenir davantage d’effets délétères.

Le robot, parce qu’il est motorisé et équipé d’un contrôle par imagerie, devrait être plus performant que l’humain. En pratique, il associe une imagerie par ultrasons à haute résolution, un calcul des doses fondé sur un algorithme génétique, une visualisation en 3D, un dispositif de poussée de l’aiguille par rotation qui diminue la déformation tissulaire et les mouvements de la prostate. Enfin un dispositif à retour de force, à partir de nano-capteurs, analyse les mouvements.

L’ensemble est entièrement automatisé, mais sous contrôle du praticien, qui peut à tout moment reprendre la main.

Quotimed.com, le 18/10/2010

 Dr G. B.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 5

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 1

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 1

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 4

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter