Un mort et des cas graves d’intoxication aux champignons
Brève

Un mort et des cas graves d’intoxication aux champignons

08.10.2010
  • 1286804419189545_IMG_45374_HR.jpg

    Un mort et des cas graves d’intoxication aux champignons

Depuis la mi-septembre 2010, alerte l’Institut de veille sanitaire (InVS), 14 cas d’intoxications liées à la consommation d’amanites phalloïdes ont été recensés par les centres antipoison, auxquels s’ajoutent 10 cas graves d’intoxication à d’autres champignons. Ces intoxications ont entraîné des troubles digestifs sévères et des atteintes du foie ayant pu nécessiter une greffe. Des hospitalisations ont été nécessaires, en réanimation dans la moitié des cas. Et une personne est décédée. Quatre régions sont principalement concernées : Centre, Pays de la Loire, Rhône-Alpes et Île-de-France.

Ces intoxications sont le plus souvent la conséquence d’une confusion avec d’autres champignons comestibles mais, dans certains cas, de la cueillette par des personnes qui ignorent les risques d’intoxication et en l’absence totale d’identification des champignons.

C’est pourquoi la direction générale de la Santé et l’InVS renouvellent leur mise en garde aux amateurs de champignons, en leur rappelant notamment de ne ramasser que les champignons qu’ils connaissent et reconnaissent parfaitement et, au moindre doute, de prendre l’avis d’un pharmacien ou d’un membre d’une société de mycologie. Il faut aussi séparer les champignons par espèce, bien se laver les mains après la récolte et les consommer dans les 2 jours au maximum, après une cuisson suffisante.

En cas d’apparition d’un ou plusieurs symptômes (notamment diarrhée, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue, etc.), il faut appeler immédiatement un centre antipoison ou le centre 15. En sachant que les symptômes commencent généralement à apparaître dans les 12 heures après la consommation et que l’état de la personne intoxiquée peut s’aggraver ensuite.

www.mycofrance.org, www.centres-antipoison.net.

Quotimed.com, le 08/10/2010

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 22

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter