L’Ordre inquiet pour la clause de conscience
Brève

L’Ordre inquiet pour la clause de conscience

07.10.2010

L’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe examine ce jeudi un projet de résolution intitulé « Accès des femmes à des soins médicaux légaux : problème du recours non réglementé à l’objection de conscience ». Le rapport de Christine McCafferty (groupe socialiste) au nom de la Commission des questions sociales, de la santé et de la famille souligne le développement du recours à la clause de conscience, pratique qui, en grande partie, n’est pas réglementée dans de nombreux États, surtout en ce qui concerne la santé de la reproduction. Et il estime nécessaire « d’établir un équilibre entre l’objection de conscience d’un individu qui refuse d’accomplir un acte médical donné, d’une part, et la responsabilité professionnelle et le droit de chaque patient à recevoir un traitement légal dans un délai approprié, d’autre part ».

Pour l’Ordre des médecins, la clause de conscience est menacée. Réaffirmant son souci du maintien du principe de la liberté de conscience pour tout médecin, le conseil national dénonce plus particulièrement certains aspects du projet de résolution : l’obligation pour les professionnels de santé de « donner le traitement désiré auquel le patient a légalement droit en dépit de son objection de conscience » ; l’obligation de « prouver que leur objection est fondée en conscience ou sur des croyances religieuses et que leur refus est donné en toute bonne foi » ; la création d’un registre des objecteurs de conscience.

Pour le CNOM, ces éléments sont « inacceptables et en contravention flagrante avec les règles éthiques généralement admises en Europe et plus généralement dans le monde ». Il demande le retrait immédiat de ces dispositions.

Quotimed.com, le 07/10/2010

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
Jasmin Claude

Figure de la recherche en cancérologie, le Pr Claude Jasmin est décédé

Le professeur Claude Jasmin, cancérologue et hématologue, ancien directeur d'unités de recherche à l'INSERM, est décédé samedi à l'hôpital Pitié-Salpêtrière (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), à l'âge de 78 ans, a annoncé... Commenter

Cancer du poumon : le risque augmente en cas de forte supplémentation en vitamines B

visuel vitamine cancer poumon

Une étude américaine parue dans le « Journal of Clinical Oncology » montre que la supplémentation en vitamine B6 et B12, à long terme et à... 2

L'hôpital de Cherbourg mise sur l'humour pour attirer les médecins

Hôpital de cherbourg

Confronté à la pénurie médicale et à la saturation de son service d'urgences, le centre hospitalier de Cherbourg (Manche) a lancé cet été... 1

Licence sportive : l’arrêté sur les disciplines à contraintes particulières est paru

Certificat sportif

L’arrêté fixant les caractéristiques de l'examen médical spécifique relatif à la délivrance du certificat médical de non-contre-indication... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter