Le Pr Israël Nisand victime de graffitis antisémites
Brève

Le Pr Israël Nisand victime de graffitis antisémites

04.10.2010

Alors que Strasbourg et ses environs connaissent depuis quelques semaines une recrudescence de dégradations à caractère raciste et antisémite, des croix gammées et un slogan « antisioniste » ont été découverts dimanche sur la maison du Pr Israël Nisand, gynécologue-obstétricien et conseiller municipal. « Je me sens personnellement visé et menacé et j’ai porté plainte », explique le médecin au « Quotidien » : selon lui en effet, ces actes n’ont rien à voir avec de simples incivilités, mais témoignent du retour inquiétant de la « peste brune ».

« Les croix gammées, le sigle SS et le slogan "Mort à ZOG" sur mes murs, ce ne sont pas des bêtises de gamin, mais quelque chose d’abject et de construit », constate le Pr Nisand, qui subit aussi, sur des blogs Internet d’extrême-droite, des attaques d’une « violence inouïe », suite à ses récentes propositions sur la contraception des mineures. De plus, son frère Raphaël Nisand, avocat et maire de Schiltigheim, ville jouxtant Strasbourg où réside aussi le médecin, a été victime trois fois de graffitis du même ordre : « C’est donc tout à fait ciblé et délibéré, et cela rappelle un peu les années d’avant-guerre quand la maison de mes parents a fait l’objet de dégradations du même genre », poursuit le médecin, très affecté, et qui bénéficie depuis dimanche d’une discrète protection policière. « J’avais déjà fait l’objet de menaces il y a dix ans, à cause de mes positions sur l’avortement, et on voit bien, cette fois encore, la marque d’une extrême-droite ultraconservatrice, qui relève la tête non seulement en France, mais aussi en Europe », poursuit-il.

Le Pr Nisand doit rencontrer ce lundi soir le maire de Strasbourg, Roland Ries, lequel prépare, avec d’autres personnalités victimes d’actes racistes, un « rassemblement républicain » pour dénoncer ces agissements. « Ce qui me console, ajoute d’ailleurs Israël Nisand, c’est de voir, contrairement aux années 1935-1936 vécues par mes parents, la forte réaction de la société strasbourgeoise, et j’espère que cela permettra à l’enquête de progresser rapidement pour retrouver les coupables. »

Quotimed.com, le 04/10/2010

DENIS DURAND DE BOUSINGEN
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Journée contre l'abus de drogue : le cannabis reste le produit illicite le plus consommé en France

cannabis

À l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues de ce lundi 26 juin, l'Observatoire français des drogues et... Commenter

Le nombre d’IVG continue de baisser, légèrement, en France

ivg

Le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) s’élevait à 211 900 en France en 2016, en légère baisse pour la troisième année de... Commenter

Après « la honte de l’ECNi 2017 », le Pr Bergmann prône « une solution simple et efficace »

Pr Bergmann

« Plus jamais ça ». Quelques jours après l’énorme raté des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), obligeant plus de 8 000 étud... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter