Un quart des Français ont renoncé à des soins en 2010
Brève

Un quart des Français ont renoncé à des soins en 2010

21.09.2010

L’édition 2010 du « Baromètre » établi depuis quatre ans par « le Cercle Santé et Société » et le groupe Europ Assistance fait apparaître dans son volet hexagonal (1) un boom des renoncements aux soins.

En effet, interrogés sur l’influence de la crise économique sur leur consommation de soins (consultations médicales, examens, interventions chirurgicales, soins dentaires ou achats de médicaments), près d’un quart (23 %) des Français répondent qu’ils ont cette année déjà renoncé à (ou repoussé) des soins (et 12 % indiquent qu’ils « pourraient le faire »).

La tendance du renoncement aux soins est en très forte hausse puisqu’elle enregistre 12 points de plus en un an (11 % des Français admettaient avoir abandonné ou reporté des soins en 2009). Autre enseignement : 49 % des Français pensent que leur système de santé ne garantit pas l’égalité d’accès aux soins (48 % affirment le contraire).

Malgré tout, leur attachement au système reste fort : 3 % des Français en jugent l’organisation « excellente », 12 % « très bonne » et 46 % « bonne » (32 % l’estiment « moyenne » et 6 % « mauvaise »). Pour financer une dépense de santé en hausse constante, la population est très partagée : 32 % des personnes interrogées sont favorables à une hausse des impôts ou des cotisations obligatoires, 23 % penchent pour le recours aux assurances privées et aux mutuelles, 28 % préfèrent l’option des franchises pour chaque acte médical (17 % n’ont pas d’opinion).

(1) Au total, 3 600 personnes de 18 ans et plus ont été sondées dans ces huit pays (États-Unis, Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni, Suède, Pologne et Autriche) par l’Institut CSA, entre le 1er juin et le 9 juillet.

Quotimed.com, le 21/09/2010

 K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
evenement
Focus

Après le rapport de l'Académie de pharmacie Abonné

Faut-il craindre la multiplication des autotests en accès libre en pharmacie et sur Internet ? Un rapport récent de l'Académie de pharmacie estime que seulement 3 autotests, sur les 13 disponibles, présentent un intérêt clinique pour l'orientation diagnostique des patients. Le « Quotidien » a interrogé les sociétés savantes qui, dans l'ensemble, craignent le manque d'information et le risque que... Commenter

L'OMS veut limiter les interventions médicales inutiles lors de l'accouchement

accouchement

Depuis plus de 20 ans et quel que soit le pays, les accouchements sont de plus en plus médicalisés, sans que cela soit justifié. Le recours... 4

Compensation de la hausse de la CSG pour les médecins : ce que prévoit le nouveau projet d'avenant

negos

Outre la télémédecine, la troisième séance de négociations conventionnelles, jeudi, a abordé la question de la compensation de la hausse de... 17

Accès partiel : le Parlement donne son feu vert

Le Parlement vient de ratifier définitivement deux ordonnances sur la santé dont celle qui autorise certains professionnels d'autres États... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter