Numerus clausus : le PS accuse le gouvernement de favoriser uniquement les hôpitaux parisiens

Numerus clausus : le PS accuse le gouvernement de favoriser uniquement les hôpitaux parisiens

Anne Bayle-Iniguez
| 02.05.2019
  • numerus clausus

    Numerus clausus : le PS accuse le gouvernement de favoriser uniquement les hôpitaux parisiens

Publié le 21 avril, l'arrêté fixant à 9 314 le nombre d'étudiants autorisés à passer en seconde année de médecine – et leur répartition par faculté – ne satisfait pas du tout le groupe Socialistes&apparentés, qui accuse le gouvernement d'« injustice territoriale », en « concentr[ant] les moyens dans la capitale » au détriment des autres villes. 

Le numerus clausus a beau être en forte hausse (13,5 %), « deux tiers des places supplémentaires seront affectés à la région parisienne », soit 397 places sur 606, se désole la gauche. Il n’y aura aucune place supplémentaire pour Caen, Nantes, Tours, la Lorraine, Clermont-Ferrand ou Limoges, « dont on connaît pourtant les déficits en médecins », détaille le PS. Et d'ajouter : « En désavantageant les territoires, le gouvernement fait courir le risque de renforcer les inégalités d’accès aux soins. »

« Cela veut dire que, par ricochet, ces médecins formés en région parisienne n'iront pas s'installer en Tarn-et-Garonne, dans le Lot ou dans d'autres départements, a déploré lundi dernier dans l'Hémicycle Valérie Rabault, députée de Tarn-et-Garonne et présidente du groupe Socialistes&apparentés. On sait parfaitement que le CHU où l'on fait ses études et l'endroit où l'on va s'installer par la suite est très lié. »

Le lendemain, lors d'une nouvelle séance de questions au gouvernement, Guillaume Garot, député socialiste de la Mayenne, en a remis une couche. « Comment pouvons nous croire dans une politique efficace contre la désertification [médicale] alors que vous oubliez des régions entières dans la formation des étudiants ? »

La réponse d'Adrien Taquet, secrétaire d’État auprès d'Agnès Buzyn (vidéo à partir de 2mn 30 secondes), n'a pas du tout convaincu les socialistes. Leur appréciation est sans appel : « hors sujet ».

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
cassation

Arrêt maladie : pas de voyage sans autorisation, rappelle la Cour de cassation

Le salarié en arrêt maladie doit respecter un certain nombre de règles du code de la sécurité sociale, comme le fait d'être présent à son domicile à certains horaires de la journée. Une autre de ces règles, moins connue, est... 10

Approvisionnement en corticoïdes : un retour progressif à la normale, annonce l'ANSM

corticoides

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonçait le 7 mai dernier de fortes tensions... 1

Pour la première fois en France, deux cœurs ont été greffés sans cesser de battre

Organ Car System

À l’Institut Cœur Poumon du CHRU de Lille, deux patients ont, pour la première fois en France, bénéficié d'une greffe d'un cœur qui n'a pas... 1

Loi de santé : les futurs médecins fixent leurs attentes et leurs lignes rouges

loi santé senat

Que faut-il espérer de la future loi de santé, qui sera examinée par les sénateurs en séance publique à partir du 3 juin ? Lors d'une table... 1

AP-HP : grève des personnels peu suivie, rassemblement devant le siège

aphp greve

Une centaine de personnes se sont rassemblées ce vendredi 24 mai devant le siège de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) pour... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter