Financement à l'hôpital : un milliard d'euros pour la qualité d'ici à 2022

Financement à l'hôpital : un milliard d'euros pour la qualité d'ici à 2022

26.04.2019
  • psy

    Financement à l'hôpital : un milliard d'euros pour la qualité d'ici à 2022

La réforme du financement de la psychiatrie et l'augmentation des crédits récompensant la qualité des soins à l'hôpital seront au menu du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020. 

Agnès Buzyn avait reçu fin janvier des mains de Jean-Marc Aubert, patron de la DREES (ministère), un rapport sur le financement du système de santé et promis de « donner des orientations » au printemps pour « préparer les mesures de transformation qui seront inscrites » dans le prochain budget de la Sécu.

Les crédits consacrés à la qualité et à la pertinence pour les établissements de santé (dits crédits IFAQ), passés de 60 millions d'euros en 2018 à 200 millions d'euros en 2019, augmenteront de nouveau l'an prochain « pour atteindre un milliard d'euros en 2022 », ont annoncé Agnès Buzyn et Jean-Marc Aubert ce jeudi, en marge d'une conférence de presse. 

Mettre fin à l'« iniquité »

La refonte des modalités de financement de la psychiatrie sera engagée à partir de 2020 « pour une mise en œuvre échelonnée jusqu'en 2022 ».

L'objectif poursuivi est de mettre fin à « l'iniquité » actuelle entre établissements, selon leur statut public ou privé et selon leur région, a expliqué Jean-Marc Aubert, ajoutant qu' « il y a l'idée que cela s'accompagne d'un renforcement des moyens ».

Le cabinet de la ministre a précisé que la réforme était une « substitution » d'un modèle de financement à un autre, « sans baisser les moyens des hôpitaux » mais avec « une approche à enveloppe constante ».

Selon « Hospimedia », la généralisation du paiement à la séquence de soins (bundled payment), autre modèle tarifaire (forfait pour un ensemble de professionnels de santé) proposé par le rapport Aubert pour réduire les hospitalisations, aurait été écarté des orientations de Ségur. 

(Avec l'AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ELECTIONS
Focus

Ils voteront « utile » et se méfient des extrêmes Abonné

L'Europe intéresse les médecins. Notre sondage exclusif montre qu'ils seront nombreux à voter dimanche et de préférence pour les partis les plus europhiles, notamment pour la liste LREM qui fait les meilleurs scores dans la profession. L'engagement du corps médical se manifeste aussi sur les listes en compétition où l'on trouve une vingtaine de praticiens que « Le Quotidien » a rencontrés. 5

Les jeunes Suisses ont un sperme de mauvaise qualité, selon une étude nationale

spermatozoides suisses

Selon une étude parue dans « Andrology », 62 % des jeunes Suisses ont au moins un des trois paramètres spermatiques, que sont la quantité... 1

Conventionnement sélectif et stages obligatoires : la nouvelle offensive pro-régulation des sénateurs

buzyn senat

Cette fois, la charge est venue de la commission de l'Aménagement du territoire du Sénat. Réunis pour avis sur le projet de loi de santé,... 10

Après l'ANSM, l'EMA recommande le retrait du marché des médicaments à base de fenspiride

sirop

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonçait le 8 février dernier la suspension des autorisations... Commenter

Live chat du « Quotidien »Dr Thomas Mesnier : « Le médecin reste médecin, le pharmacien reste pharmacien »

Thomas Mesnier Live chat

La loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé reviendra à la fin du mois de juin devant les députés après un... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter