Un plan « Aisance aquatique » pour prévenir les noyades

Un plan « Aisance aquatique » pour prévenir les noyades

Charlène Catalifaud
| 16.04.2019
  • noyade

Alors que les résultats intermédiaires de l'enquête NOYADES 2018 ont montré une augmentation des noyades accidentelles entre 2015 et 2018, le ministère des Sports vient de lancer le plan « Aisance aquatique », élaboré conjointement avec les ministères de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, de l'Intérieur et de la Santé et des Solidarités.

En juillet dernier, le Premier ministre Édouard Philippe annonçait en effet vouloir renforcer le plan de lutte contre les noyades et le programme de formation à la nage de l’Éducation nationale.

Ce plan vise à familiariser les enfants à l'eau dès le plus jeune âge et à favoriser l'apprentissage de la natation dans l'optique de prévenir les risques de noyade.

Une semaine intensive expérimentée

Dans le cadre de ce plan, une première expérimentation a démarré le 15 avril à Paris pour évaluer l'intérêt d'une semaine intensive de natation. « En une semaine, et à raison de deux séances par jour, les enfants de maternelle sont susceptibles d’acquérir les bases durables de l'aisance aquatique dès 4 ans », indique le ministère des Sports.

Par ailleurs, des mini-vidéos didactiques seront bientôt mises à disposition des familles pour aider les parents à accompagner leurs enfants en piscine. « L'acquisition de ces rudiments permettra par des gestes simples de rendre l'enfant à l'aise dans l'eau pour prévenir les accidents, lutter contre l'aquaphobie et faciliter l'apprentissage ultérieur des techniques de nage », estime le ministère.

Avec la volonté d'harmoniser les pratiques, la ministre des Sports Roxana Maracineaunu a lancé « un grand chantier de rénovation de l'apprentissage de la natation » avec notamment les fédérations et l'Éducation nationale.

Le dispositif « J'apprends à nager », lancé en 2015, va aussi être renforcé : il va concerner les enfants de 4 à 10 ans (contre 6 à 12 ans auparavant), et son budget va être doublé en 2019. Ce dispositif a déjà permis à plus de 300 000 enfants d'apprendre à nager.

Enfin, un budget de 15 millions d'euros va être alloué au développement d'infrastructures (piscine, bassin d'apprentissage…).

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
cassation

Arrêt maladie : pas de voyage sans autorisation, rappelle la Cour de cassation

Le salarié en arrêt maladie doit respecter un certain nombre de règles du code de la sécurité sociale, comme le fait d'être présent à son domicile à certains horaires de la journée. Une autre de ces règles, moins connue, est... 1

Approvisionnement en corticoïdes : un retour progressif à la normale, annonce l'ANSM

corticoides

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonçait le 7 mai dernier de fortes tensions... Commenter

Pour la première fois en France, deux cœurs ont été greffés sans cesser de battre

Organ Car System

À l’Institut Cœur Poumon du CHRU de Lille, deux patients ont, pour la première fois en France, bénéficié d'une greffe d'un cœur qui n'a pas... Commenter

Loi de santé : les futurs médecins fixent leurs attentes et leurs lignes rouges

loi santé senat

Que faut-il espérer de la future loi de santé, qui sera examinée par les sénateurs en séance publique à partir du 3 juin ? Lors d'une table... Commenter

AP-HP : grève des personnels peu suivie, rassemblement devant le siège

aphp greve

Une centaine de personnes se sont rassemblées ce vendredi 24 mai devant le siège de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) pour... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter