Conciergerie médicale : après la suspension de ses services, DoctoChrono s'explique

Conciergerie médicale : après la suspension de ses services, DoctoChrono s'explique

Loan Tranthimy
| 12.04.2019

Après la polémique sur l'offre de DoctoChrono, qui proposait de trouver des rendez-vous médicaux rapides (pour 30 à 40 euros), la société a suspendu provisoirement ses activités « dans un souci d'apaisement ». Ce vendredi, elle a répondu par communiqué aux « allégations » portées sur ses activités.

La start-up se décrit comme « un nouveau service au croisement de la conciergerie médicale et des sites de prise de rendez-vous en ligne ». Son objectif est d'aider les patients « dans la recherche et l’obtention de rendez-vous ou d’examens médicaux ». Sa cible ? Des « cadres pressés, personnes âgées, personnes qui recherchent des rendez-vous pour un tiers » et qui préfèrent confier cette recherche à un « coordinateur ». Depuis son lancement en 2018, la société déclare avoir déjà aidé « plus de 600 patients dans leur parcours de soins ». 

Pas de marge arrière

Comment la société procède-t-elle pour obtenir ces rendez-vous ? « Par un travail approfondi de contacts des centres de santé, cliniques, hôpitaux, centres d’imagerie et praticiens afin de trouver des créneaux disponibles ou non honorés », assure-t-elle. Et de rappeler que « près de 28 millions de rendez-vous médicaux sont ratés chaque année car non honorés par les patients, ce qui crée autant de possibilités potentielles de rendez-vous ». Seules les prestations de recherche ayant abouti à un rendez-vous « effectivement trouvé » sont facturées (de 30 euros à 40 euros, donc).

L'accusation selon laquelle la société achète « des pools de rendez-vous » est à ses yeux « fausse et diffamatoire ». DoctoChrono affirme ne pas « reverser l'argent aux centres des professionnels de santé », ni « accepter de marge arrière des centres ».

Enfin, selon la société, son offre ne crée pas d'inégalités entre patients car elle ne « garantit pas l’obtention d’un rendez-vous ». « Les clients de DoctoChrono ne bénéficient d’aucune priorité particulière auprès des professionnels de santé », précise-t-elle. 

Le Dr Jérôme Marty, président de l'UFML-Syndicat, a annoncé avoir saisi l'Ordre des médecins sur cette offre. Le délégué général au numérique de l'Ordre a annoncé sur Twitter avoir transmis les interrogations des médecins aux services concernés « pour une instruction plus approfondie ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
grossesse

Antiépileptiques et grossesse : 5 substances épinglées par l'ANSM en plus du valproate

Le valproate (Dépakine) est l'antiépileptique (AE) le plus à risque de malformations et de troubles neuro-développementaux pendant la grossesse, confirme l'Agence du médicament (ANSM) dans un nouveau rapport étendu à l'ensemble... 3

« Pas de fermeture d'hôpital sans l'accord du maire », annonce Emmanuel Macron

macron discours élysée

Il n'y aura « plus de fermeture d'hôpitaux sans l'accord des maires », a affirmé Emmanuel Macron ce jeudi 25 avril devant 350 journalistes... 2

Vaccination antigrippale en officine : population cible et lien avec le médecin traitant au « Journal officiel »

vaccin pharmaciens

Chose annoncée, chose due. Après deux ans d'expérimentation, la généralisation de la vaccination antigrippale à l'officine, actée par la... 2

Les Français, plus favorables que jamais à la PMA pour les couples de femmes

pma

Disposition phare et contestée du projet de loi de bioéthique, l’ouverture de l’assistance médicale à la procréation (PMA) aux couples de... 2

Evénement

Prime et bénéficiaires en hausse, prescription plus efficace4 915 euros par généraliste : la ROSP 2018, un bon cru

ev rosp

Versée entre le 26 et le 30 avril, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) 2018 est en hausse par rapport à 2017 : 4 915... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter