Tags antisémites visant des médecins parisiens : l'Ordre 75 veut se constituer partie civile

Tags antisémites visant des médecins parisiens : l'Ordre 75 veut se constituer partie civile

Christian Delahaye
| 08.03.2019
  • Tag antisémite

Au moins deux immeubles abritant des cabinets médicaux à Paris dans le 14e arrondissement ont fait l'objet la semaine dernière de tags antisémites, avec les mots « sale juif » et des croix gammées peints sur les portes, les murs en façade et les cours intérieures des immeubles.

Le président du conseil départemental de l'Ordre des médecins, le Dr Jean-Jacques Avrane, confirme au « Quotidien » cette information et annonce que « l'Ordre entend bien accompagner les praticiens victimes de ces agissements; l'un des deux médecins a déposé plainte et l'autre envisage de le faire. » Le  Dr Avrane annonce qu'il souhaite constituer l'Ordre 75 en tant que partie civile dès lors que cette procédure sera recevable. « Nous voulons être actifs, assure-t-il, et nous entendons nous positionner judiciairement et humainement auprès des victimes qui vivent douloureusement de tels événements. »

Ces événements surviennent dans un contexte national de recrudescence des actes antisémites, des actes qui ont notamment affecté ces derniers mois plusieurs UFR de médecine, notamment à Bobigny, Créteil et Grenoble, et qui, toujours selon le Dr Avrane, auraient visé une demi-douzaine de praticiens parisiens ces dernières semaines, la plupart d'entre eux préférant en effacer les traces et ne pas leur donner de suites judiciaires.

Président de l'AMIF (Association des médecins israélites de France), le Dr Bruno Halioua se déclare « très choqué par des événements d'autant plus abjects qu'ils ciblent des médecins ne portant ni noms ni prénoms à consonance juive, c'est-à-dire que ces tags sont perpétrés par des personnes qui connaissent directement et identifient personnellement les intéressés. On ne peut pas ne pas imaginer que ce sont leurs propres patients qui agissent ainsi ».

L'Ordre département se veut vigilant avec notamment son référent sécurité. Au Conseil national de l'Ordre des médecins, l'enquête annuelle sur la sécurité ne comporte pas d'item lié à l'antisémitisme. 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
buzyn estivale

Urgences cet été : « Pas de trous dans les lignes de garde », promet Buzyn, grève reconduite, Pelloux sermonne la médecine libérale

Comme chaque année à l'approche de l'été, le ministère de la Santé s'affaire en prévision de potentiels épisodes caniculaires et pour anticiper les tensions dans les services hospitaliers. Mais l'exercice 2019 est... 39

Arthrite de Lyme post-infectieuse, la persistance d'un antigène bactérien articulaire ouvre de nouvelles pistes

lyme

Pourquoi une oligo-arthrite de Lyme peut-elle persister dans certains cas après traitement antibiotique ? Des chercheurs américains... Commenter

Une mutation génétique à l'origine d'une hépatite A fulminante a été identifiée

Le cas d'une enfant de 11 ans, hospitalisée à Paris et décédée à la suite d'une hépatite A fulminante, a permis à une équipe... Commenter

Colloque « Transhumanismes » à l’Académie de médecine : penser les limites de la vie, de la santé et du pathologique

Acadmie

Le Grand Amphithéâtre de l’Académie de médecine accueille le 21 juin la 3e édition du colloque « Transhumanismes » de la revue « Passages... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter