Tags antisémites visant des médecins parisiens : l'Ordre 75 veut se constituer partie civile

Tags antisémites visant des médecins parisiens : l'Ordre 75 veut se constituer partie civile

Christian Delahaye
| 08.03.2019
  • Tag antisémite

    Tags antisémites visant des médecins parisiens : l'Ordre 75 veut se constituer partie civile

Au moins deux immeubles abritant des cabinets médicaux à Paris dans le 14e arrondissement ont fait l'objet la semaine dernière de tags antisémites, avec les mots « sale juif » et des croix gammées peints sur les portes, les murs en façade et les cours intérieures des immeubles.

Le président du conseil départemental de l'Ordre des médecins, le Dr Jean-Jacques Avrane, confirme au « Quotidien » cette information et annonce que « l'Ordre entend bien accompagner les praticiens victimes de ces agissements; l'un des deux médecins a déposé plainte et l'autre envisage de le faire. » Le  Dr Avrane annonce qu'il souhaite constituer l'Ordre 75 en tant que partie civile dès lors que cette procédure sera recevable. « Nous voulons être actifs, assure-t-il, et nous entendons nous positionner judiciairement et humainement auprès des victimes qui vivent douloureusement de tels événements. »

Ces événements surviennent dans un contexte national de recrudescence des actes antisémites, des actes qui ont notamment affecté ces derniers mois plusieurs UFR de médecine, notamment à Bobigny, Créteil et Grenoble, et qui, toujours selon le Dr Avrane, auraient visé une demi-douzaine de praticiens parisiens ces dernières semaines, la plupart d'entre eux préférant en effacer les traces et ne pas leur donner de suites judiciaires.

Président de l'AMIF (Association des médecins israélites de France), le Dr Bruno Halioua se déclare « très choqué par des événements d'autant plus abjects qu'ils ciblent des médecins ne portant ni noms ni prénoms à consonance juive, c'est-à-dire que ces tags sont perpétrés par des personnes qui connaissent directement et identifient personnellement les intéressés. On ne peut pas ne pas imaginer que ce sont leurs propres patients qui agissent ainsi ».

L'Ordre département se veut vigilant avec notamment son référent sécurité. Au Conseil national de l'Ordre des médecins, l'enquête annuelle sur la sécurité ne comporte pas d'item lié à l'antisémitisme. 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
dpc

Le DPC... de gré ou de force ! Après des pré-inscriptions massives par des robots, l'Agence riposte et rassure

De mémoire de syndicaliste, le Dr Bernard Ortolan, cadre de la CSMF et directeur scientifique d’Evolutis DPC, n’avait jamais vu cela. En quelques heures, samedi dernier, de nombreux confrères l’ont alerté de leur pré-inscription... 11

Une avancée pour préserver la fertilité des garçons prépubères traités par chimiothérapie

chimiotherapie

Comment préserver la fertilité des garçons prépubères avant chimio- et/ou radiothérapie ? Si la congélation de sperme peut être proposée... Commenter

Feu vert au « pharmacien prescripteur », les médecins sur les nerfs

mesnier pharmaciens

Le Dr Thomas Mesnier a donc persisté et signé ! Lors de l'examen de la loi de santé, l'Assemblée nationale a autorisé les pharmaciens à... 65

Les médecins franciliens se convertissent à la prise de rendez-vous en ligne mais se méfient de la concentration du secteur

rdv en ligne

Les plateformes de rendez-vous en ligne ont la cote chez les patients autant que chez les praticiens d'Ile-de-France. Près de deux tiers... 1

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)-0

L’extension de l’obligation vaccinale (de 3 à 11 vaccins) est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Plus d’un an après, les premiers...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter