Ouvre ton DMP et tu gagneras (peut-être) un smartphone : le drôle de jeu concours de la CPAM de l'Yonne

Ouvre ton DMP et tu gagneras (peut-être) un smartphone : le drôle de jeu concours de la CPAM de l'Yonne

Martin Dumas Primbault
| 08.03.2019
  • Jeu

    Ouvre ton DMP et tu gagneras (peut-être) un smartphone : le drôle de jeu concours de la CPAM de l'Yonne

Faire gagner un smartphone aux personnes qui ouvrent leur dossier médical partagé (DMP), c'est le pari que fait la caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM) de l'Yonne pour doper le nombre de ses assurés couverts par ce dispositif. Imaginé il y a quinze ans, le déploiement de ce carnet de santé numérique a essuyé plusieurs échecs avant d'être relancé en grande pompe par l'Assurance-maladie et le ministère de la Santé en novembre dernier.

L'initiative peut paraître farfelue mais elle a déjà fait ses preuves dans ce département de Bourgogne-Franche-Comté. « Il y a six ou sept ans, nous avions déjà organisé un jeu concours similaire pour encourager l'ouverture de comptes Ameli », se rappelle le chargé de communication de la CPAM locale, Denis Livet.

L'idée est simple. Tous les assurés qui ouvriront un DMP entre le 1er mars et le 26 avril auront une chance d'être tirés au sort pour gagner l'un des dix smartphones mis en jeu. Seules conditions : être majeur et rattaché à la CPAM de l'Yonne.

Fracture numérique

Derrière cette initiative originale se cache une politique bien réfléchie de sensibilisation aux outils numériques offerts par l'assurance-maladie. « Une grande partie de notre département est en zone blanche, explique Denis Livet, l'enjeu est donc d'atteindre les populations qui n'ont pas accès à l'informatique ou à une connexion Internet. »

Depuis plusieurs années maintenant, la préfecture de l'Yonne déploie partout sur le territoire des « maisons de service au public », en partenariat notamment avec la CPAM et la CAF, pour accompagner les Icaunais qui le souhaitent dans leurs démarches administratives en ligne. « C'est un véritable portail d'accès à l'informatique sur lequel nous nous appuyons pour développer les outils numériques proposés par l'Assurance-maladie », poursuit Denis Livet.

Pourquoi un smartphone ? Parce que « faute d'accès à internet, les gens viennent consulter leur compte Ameli ou leur DMP dans les maisons de service au public ou dans nos centres d'accueil », répond Denis Livet. « L'Yonne est l'un des trois premiers départements de France où le compte Ameli est le plus consulté sur tablette et sur smartphone », ajoute-t-il.

Reste à savoir si ce jeu concours sera suffisant pour atteindre l'objectif fixé par la CPAM de 60 000 DMP ouverts d'ici à la fin de l'année. Avec presque 17 000 aujourd'hui sur les 300 000 assurés que compte le département, le chemin est encore long.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
dpc

Le DPC... de gré ou de force ! Après des pré-inscriptions massives par des robots, l'Agence riposte et rassure

De mémoire de syndicaliste, le Dr Bernard Ortolan, cadre de la CSMF et directeur scientifique d’Evolutis DPC, n’avait jamais vu cela. En quelques heures, samedi dernier, de nombreux confrères l’ont alerté de leur pré-inscription... 11

Une avancée pour préserver la fertilité des garçons prépubères traités par chimiothérapie

chimiotherapie

Comment préserver la fertilité des garçons prépubères avant chimio- et/ou radiothérapie ? Si la congélation de sperme peut être proposée... Commenter

Feu vert au « pharmacien prescripteur », les médecins sur les nerfs

mesnier pharmaciens

Le Dr Thomas Mesnier a donc persisté et signé ! Lors de l'examen de la loi de santé, l'Assemblée nationale a autorisé les pharmaciens à... 65

Les médecins franciliens se convertissent à la prise de rendez-vous en ligne mais se méfient de la concentration du secteur

rdv en ligne

Les plateformes de rendez-vous en ligne ont la cote chez les patients autant que chez les praticiens d'Ile-de-France. Près de deux tiers... 1

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)-0

L’extension de l’obligation vaccinale (de 3 à 11 vaccins) est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Plus d’un an après, les premiers...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter