Prothèse d'épaule : attention au risque d'événements indésirables graves chez les sujets âgés

Prothèse d'épaule : attention au risque d'événements indésirables graves chez les sujets âgés

Charlène Catalifaud
| 22.02.2019
  • prothese epaule

    Prothèse d'épaule : attention au risque d'événements indésirables graves chez les sujets âgés

Selon une étude britannique publiée dans « The BMJ », le risque d'événements indésirables graves liés à une prothèse d'épaule est plus élevé qu'attendu, et ce de façon plus marquée chez les hommes de plus de 85 ans. « Nos résultats mettent en garde contre l'expansion non contrôlée de la chirurgie de remplacement d'épaule chez les patients jeunes et âgés, indique au « Quotidien » Richard Craig, premier auteur de l'étude. La pose d'une prothèse d'épaule peut soulager considérablement la douleur et le handicap de nombreux patients souffrant d'arthrose de l'épaule. Cependant, la balance bénéfice-risque peut être défavorable chez certains patients. »

Un nombre de prothèses multiplié par cinq entre 1998 et 2016

Le nombre de poses de prothèse d'épaule a été multiplié par 5,6 entre 1998 et 2016, passant de 1 018 à 5 691 cas. Richard Craig évoque plusieurs facteurs parmi lesquels l’augmentation du nombre de patients âgés souffrant d'arthrose sévère et les avancées techniques qui ont rendu l'opération accessible à davantage de patients.

Quelque 58 054 procédures – réalisées chez 51 895 patients de plus de 50 ans – ont été incluses entre avril 1998 et avril 2017 dans cette étude de cohorte fondée sur les données du National Health Service. L'arthrose était l'indication principale (69 % des cas).

Le taux d'événements indésirables graves – infections des voies respiratoires inférieures, infections des voies urinaires, lésions rénales aiguës, embolie pulmonaire… – était de 3,5 % à 30 jours (soit 1 patient sur 28) après l'opération et de 4,6 % à 90 jours (soit 1/22). Ce risque était particulièrement élevé à 90 jours chez les individus de 85 ans et plus, et davantage encore chez les hommes, une femme sur neuf et un homme sur cinq étant concernés. « Le risque de problèmes médicaux chez les patients âgés est très probablement dû à la combinaison d’une fragilité accrue et de maladies préexistantes, estime Richard Craig. Avec le vieillissement de la population, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour que les patients présentant des comorbidités puissent se faire opérer en toute sécurité. »

Informer les patients des risques

Si la plupart des prothèses d'épaule peuvent durer toute la vie du patient, une reprise chirurgicale a été nécessaire dans les 5 ans post-chirurgie pour 3 891 prothèses. Les hommes de 55-59 ans étaient davantage concernés (un homme sur quatre).

« Les patients plus jeunes sont probablement plus actifs et ont des exigences fonctionnelles plus élevées que les patients plus âgés. Par conséquent, on s'attend à ce qu'ils usent plus rapidement les composants de la prothèse », avance Richard Craig.

Au vu des résultats de cette étude, les auteurs estiment que tous les patients doivent être informés des risques d'événements indésirables graves et qu'une prise de décision partagée entre patients et cliniciens est essentielle. 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
buzyn urgences

Buzyn débloque 70 millions d'euros pour répondre à la crise des urgences

Agnès Buzyn a annoncé ce vendredi 14 juin le déblocage de 70 millions d'euros en réponse à la crise qui secoue les urgences depuis trois mois. La ministre de la Santé avait réuni avenue de Ségur une cinquantaine de représentants... 9

Drépanocytose : les promesses d'un médicament oral ciblant l'hémoglobine S anormale

drépanocytose

De nouvelles perspectives thérapeutiques s'ouvrent dans la drépanocytose. Alors que la thérapie génique par Lentiglobin (Bulebird) avance à... Commenter

Dans le Val-d'Oise, les médecins de PMI confient leur mal-être au secrétaire d'État Adrien Taquet

pmi

« Nous avons des difficultés à répondre aux besoins de la population ». Ce froid constat du Dr Florence Fortier, chef du service de protecti... 6

La mutation « remarquable » du centre psychothérapeutique de l'Ain saluée par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté

« Évolution remarquable » : c'est en ces termes que la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) salue les efforts four... Commenter

Ce que les jeunes médecins veulent en priorité ? Sept leaders prennent position

Ce que les jeunes médecins veulent en priorité ? Sept leaders prennent position-0

Comment améliorer l’exercice de la médecine dans les prochaines années ? Le « Quotidien » a posé la question aux représentants syndicaux... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter