Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

Charlène Catalifaud
| 18.02.2019
  • anesthesie nourrisson

    Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

L'exposition à une anesthésie générale de courte durée chez des tout-petits ne semble pas associée à un risque accru de troubles neurodéveloppementaux, selon une étude parue dans « The Lancet ».

Des expérimentations menées sur des animaux faisaient en effet suspecter un risque neurotoxique, et les études de cohortes se sont parfois révélées contradictoires. Selon les auteurs, il s'agit ici du premier essai randomisé contrôlé ayant évalué ce risque.

Au total, 722 bébés de moins de 60 semaines ont été inclus entre février 2007 et janvier 2013. Ils ont été recrutés dans 28 centres d'Australie, d'Italie, des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, du Pays-Bas et de Nouvelle-Zélande. Tous ont été opérés pour une hernie inguinale et n'avaient pas subi au préalable d'anesthésie générale. La moitié a eu une anesthésie générale (à base de sévoflurane), l'autre une anesthésie locale. En moyenne, les anesthésies générales ont duré 54 minutes.

Une population à prédominance masculine

Pour évaluer les effets potentiels de l'anesthésie générale, plusieurs paramètres ont été étudiés. Le critère principal de l'étude était le quotient intellectuel (QI) des enfants à 5 ans, évalué à l'aide de l'échelle FSIQ (full-scale intelligence quotient). La mémoire, l'attention, la fonction exécutive et le comportement des enfants ont également été évalués. Aucune différence statistique n'a été montrée entre les deux groupes.

« Cet essai contrôlé randomisé fournit des preuves solides qu'une exposition d'une heure à un anesthésique général au cours de la petite enfance ne provoque pas de déficit neurocognitif ou comportemental mesurable à l'âge de 5 ans », résument les auteurs.

Parmi les limites de l'étude, les auteurs soulignent la prédominance masculine de la population étudiée avec 84 % de garçons. Par ailleurs, le risque d'anesthésies plus longues ou répétées n'a pas été évalué dans cette étude.

« Près de la moitié des anesthésiques généraux administrés au nourrisson sont utilisés pendant moins d'une heure. Cette étude devrait donc dissiper certaines des inquiétudes suscitées par les données précliniques et les études de cohorte antérieures », concluent les auteurs, précisant toutefois que des études pour mesurer les effets à plus long terme seraient nécessaires.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
dpc

Le DPC... de gré ou de force ! Après des pré-inscriptions massives par des robots, l'Agence riposte et rassure

De mémoire de syndicaliste, le Dr Bernard Ortolan, cadre de la CSMF et directeur scientifique d’Evolutis DPC, n’avait jamais vu cela. En quelques heures, samedi dernier, de nombreux confrères l’ont alerté de leur pré-inscription... 11

Une avancée pour préserver la fertilité des garçons prépubères traités par chimiothérapie

chimiotherapie

Comment préserver la fertilité des garçons prépubères avant chimio- et/ou radiothérapie ? Si la congélation de sperme peut être proposée... Commenter

Feu vert au « pharmacien prescripteur », les médecins sur les nerfs

mesnier pharmaciens

Le Dr Thomas Mesnier a donc persisté et signé ! Lors de l'examen de la loi de santé, l'Assemblée nationale a autorisé les pharmaciens à... 65

Les médecins franciliens se convertissent à la prise de rendez-vous en ligne mais se méfient de la concentration du secteur

rdv en ligne

Les plateformes de rendez-vous en ligne ont la cote chez les patients autant que chez les praticiens d'Ile-de-France. Près de deux tiers... 1

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)-0

L’extension de l’obligation vaccinale (de 3 à 11 vaccins) est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Plus d’un an après, les premiers...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter