Un généraliste retraité pétitionne pour faire la peau aux dépassements d'honoraires

Un généraliste retraité pétitionne pour faire la peau aux dépassements d'honoraires

Anne Bayle-Iniguez
| 08.02.2019
  • Dr Bernard Coadou

La lutte pour l'accès aux soins est l'un des chevaux de bataille du Dr Bernard Coadou (également engagé dans un combat contre l'Ordre des médecins).  

Le généraliste retraité girondin refait parler de lui en publiant une pétition en ligne, signée ce vendredi par près de 3 000 personnes, pour supprimer les « taxes santé scandaleuses » que sont à ses yeux les dépassements d'honoraires de ses confrères. 

Après avoir fondé une association ad hoc (La santé un droit pour tous) et réalisé un manuel de résistance aux compléments d'honoraires à l'intention des patients, le Dr Coadou remonte au front avec les mêmes arguments. Les dépassements tarifaires seraient parmi les grands responsables du renoncement aux soins, « durable ou transitoire pour raison financière » des Français, phénomène qui « atteint plus d'un quart de nos concitoyens de France », rappelle le généraliste. 

Il souhaite « par la présente pétition interpeller les différents responsables […] avec une pensée particulière pour Mme Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des Solidarités ». « Étonnamment, soutient-il, depuis 19 mois, elle nous parle régulièrement d’accès aux soins pour tous mais reste muette dans ce dossier… Et "tape en touche" quand nous la sollicitons. »

Le Dr Coadou réclame aux autorités sanitaires la suppression pure et simple des dépassements d'honoraires, « cette taxation de nos parcours de santé qui devient un authentique problème de santé publique ». Il réclame en corollaire la création d'un secteur conventionnel unique pour les médecins, « pratiquant des tarifs clairement annoncés et remboursés, qui gardent la liberté de se situer hors convention s’ils le souhaitent. Ceci mettra fin à la véritable usine à gaz tarifaire actuelle ».

Prétentions financières

En attendant, il invite les « dépasseurs » à « préciser publiquement leurs prétentions financières ». Selon la CNAM, les dépassements d'honoraires représentent 2,6 milliards d'euros en valeur (dopés par la hausse du nombre de spécialistes et l'augmentation de leur activité) mais « chaque année, le taux [moyen] de dépassement [qui mesure le montant total des dépassements rapporté au montant total des honoraires remboursables] se réduit », précisait à l'automne dernier Nicolas Revel, le patron de la Sécu.  

La proportion des médecins généralistes qui pratiquent des dépassements en ville est limitée de 8,7 % en 2015. Un pourcentage régression, rappelle la Cour des comptes dans son rapport 2017 sur l'assurance-maladie, puisqu'il était de 16 % en 1985. Les « sages » se montraient plus inquiets sur l'impact des dépassements des spécialistes.  

Fin 2017, quelque 15 000 médecins (toutes spécialités) ont par ailleurs signé un contrat de modération tarifaire (OPTAM ou OPTAM-CO) soit, d'après la CNAM, « plus de 45 % des médecins de secteur II éligibles »

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ABATTAGE

6 patients à l'heure ? 100 généralistes pétitionnent contre « l'abattage »

La polémique sur les contreparties au financement des assistants médicaux (en nombre de patients ou de consultations supplémentaires) rebondit. Après que les syndicats de médecins libéraux ont dénoncé le modèle « productiviste »... 13

Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

anesthesie nourrisson

L'exposition à une anesthésie générale de courte durée chez des tout-petits ne semble pas associée à un risque accru de troubles... Commenter

Effic'Asthme, l'appli pour apprendre aux parents à gérer les crises d'asthme de l'enfant

Efficasthme02

Respiration sifflante, soulèvement alterné du thorax et de l'abdomen… pas de doute : ce jeune enfant virtuel de 2 ans est en train de faire... Commenter

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... 4

Incitation à l'installation : au congrès de l'ISNAR-IMG, les internes de médecine générale dépités par le CESP

cesp

Retard de paiement, manque d'accompagnement des tutelles sanitaires, problème de zonage… Le contrat d'engagement de service public (CESP)... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter