Des chercheurs marseillais relativisent le nombre de décès attribuables à l’antibiorésistance

Des chercheurs marseillais relativisent le nombre de décès attribuables à l’antibiorésistance

Elsa Bellanger
| 08.02.2019

Les modèles mathématiques d'évaluation de la mortalité attribuable aux bactéries résistantes aux antibiotiques sont « déconnectés de la réalité de la pratique clinique des médecins hospitaliers » et aboutissent à des « estimations irréalistes », selon des chercheurs de l’IHU Méditerranée Infection de Marseille (1).

Dans une correspondance publiée dans « The Lancet Infectious Diseases », ils rappellent que deux études établissent le nombre de décès imputables à l’antibiorésistance à 5 500 cas par an en France (étude dite Cassini) ou à 12 500 cas (étude Burden). Selon eux, ces données ont été obtenues en utilisant « des modèles mathématiques inappropriés basés sur l’extrapolation d’études multiples et non contrôlées ».

Une confrontation à « la réalité du terrain »

Pour appuyer leur propos, ils ont confronté les résultats à « la réalité du terrain ». Les chercheurs marseillais ont adressé un questionnaire à des praticiens d’unités de soins intensifs les invitant à reprendre leurs données des 10 dernières années. Ces services enregistrent en moyenne une mortalité de 19 % des patients hospitalisés. « Sur les 251 répondants, 116 (46 %) n’ont observé aucun décès et 106 (42 %) ont vu entre 1 et 5 cas sur les 10 dernières années, notent les auteurs. Ainsi, pour 222 (88 %) des 251 participants avec plus de 10 ans d'expérience, il y a eu probablement autour de 45 décès par an attribuable à une impasse thérapeutique en lien avec une antibiorésistance. »

En conclusion, les chercheurs marseillais estiment qu’« il devient indispensable de créer un registre national comptabilisant les cas confirmés de décès liés à la présence d’une bactérie résistante aux antibiotiques disponibles ».

(1) Didier Raoult (microbiologiste), Dr Marc Leone (réanimateur), Jean-Marc Rolain (pharmacien) et Yanis Roussel (doctorant).

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
fichage gilets jaunes 2

Fichage nominatif à l'AP-HP ? Un Gilet jaune porte plainte, l'Ordre saisit la DGS et la CNIL

Un Gilet jaune blessé lors d'une manifestation en février devait déposer plainte ce vendredi, soupçonnant un possible fichage « illicite » par l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), a annoncé à l'AFP Me Arié Alimi,... 1

Le collectif « HPV maintenant » dénonce le retard à passer au test HPV pour le dépistage du cancer du col de l'utérus

hpv

Si tout le monde se félicite du lancement du dépistage organisé (DO) du cancer du col de l'utérus, les modalités ne font pas l'unanimité. «... Commenter

Grève aux urgences de l'AP-HP : manifestation des soignants, Hirsch et Buzyn tentent de calmer le jeu

APHP

Entre le personnel des services d'urgences de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et la direction du CHU, le torchon brûle. Ce... 2

Ordonnances et vaccins non remboursables : la caisse de Strasbourg sanctionne des médecins puis recule

vaccins non rembourses

« Il n'y a eu aucun enrichissement des médecins. Ils ne doivent pas payer les vaccins car ils ont voulu protéger leurs patients ». Le Dr Bri... 7

Fin du changement d'heure : les chronobiologistes contre l'heure d'été permanente

chgt heure

En mars, le Parlement européen s'est positionné en faveur de la fin du changement d'heure saisonnier d'ici à 2021. Chaque pays devra alors... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter