Implants mammaires texturés : un débat d’experts s’ouvre à l’ANSM

Implants mammaires texturés : un débat d’experts s’ouvre à l’ANSM

Elsa Bellanger
| 07.02.2019
  • prothese mammaire

    Implants mammaires texturés : un débat d’experts s’ouvre à l’ANSM

Alors que plusieurs plaintes pour « mise en danger de la vie d’autrui » ont été déposées, hier et ce jour, à Paris et à Marseille, par des femmes portant des implants mammaires de la marque Allergan, l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) réunit aujourd’hui et demain un comité scientifique spécialisé temporaire (CSST), chargé « d’émettre un avis sur la place et l’utilisation des implants mammaires texturés en chirurgie esthétique et reconstructrice », indique l’ANSM.

Un risque de lymphome anaplasique à grandes cellules

L’affaire a débuté avec le scandale des prothèses PIP, en 2010, qui a dévoilé le risque de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) lié à la pose d’implants mammaires, notamment texturés. Sur les 500 000 femmes porteuses d'implants en France, 53 cas de LAGC ont été recensés depuis 2011, concernant essentiellement des implants à enveloppe texturée. C’est dans ce contexte que l’ANSM réalise une série d’auditions des parties prenantes et examine les contributions écrites reçues après un appel lancé en novembre dernier. Dans le même temps, l’institution préconisait un recours aux implants mammaires à enveloppe lisse, dans l’attente des conclusions de ces travaux.

Le comité, dont les travaux sont retransmis en direct, est « composé d’une sociologue, d’une psychologue, de représentants d’associations de patientes et de médecins spécialistes en chirurgie plastique, en médecine générale et en gynécologie », précise l’Agence dans un communiqué. Pendant deux jours, il se penchera sur les « retours d’expérience personnelle » recueillis et étudiera « l’intérêt de la pose d’implants mammaires texturés » en chirurgie esthétique et en reconstruction, mais aussi « les alternatives », poursuit l’ANSM. Le comité rendra ensuite un avis « dans les jours qui suivent les auditions ». C’est enfin « sur la base de cet avis » que l’ANSM « prendra une décision dans les semaines suivantes sur l’utilisation des implants mammaires à enveloppe texturée en chirurgie esthétique et reconstructrice ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
buzyn vaccin

L'obligation vaccinale profite à tous les vaccins

En amont de la Semaine européenne de la vaccination qui va se dérouler du 24 au 30 avril, Agnès Buzyn a présenté un premier bilan positif de l'obligation vaccinale. « Les mesures d'extension de l'obligation vaccinale chez les... Commenter

Pas de cagnotte en ligne pour un chercheur anti-vaccins

La lutte contre les contre-vérités sur les vaccins vient de connaître un épisode inédit en Angleterre. La plate-forme de crowdfunding... Commenter

Souffrance au travail, intérim médical, horaires à rallonge : des médecins témoignent de la « situation explosive » des urgences

URGENCES

Excédés par la « tension » récurrente dans une grande partie des services d'urgences français, le Syndicat national des praticiens... 9

Avortement sélectif : 23 millions de femmes manquent à l'appel dans le monde

enfants chine

Il manquerait 23,1 millions de naissances féminines dans le monde entre 1970 et 2017. C'est la conclusion d'une étude parue dans les « PNAS... 3

« Ma santé 2022 est un plan pour laminer la médecine libérale ! », tonne le Dr Jean-Paul Hamon (FMF)

hamon

À quelques heures du dernier round des négociations conventionnelles sur les assistants médicaux et les communautés professionnelles territo... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter