Implants mammaires texturés : un débat d’experts s’ouvre à l’ANSM

Implants mammaires texturés : un débat d’experts s’ouvre à l’ANSM

Elsa Bellanger
| 07.02.2019
  • prothese mammaire

Alors que plusieurs plaintes pour « mise en danger de la vie d’autrui » ont été déposées, hier et ce jour, à Paris et à Marseille, par des femmes portant des implants mammaires de la marque Allergan, l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) réunit aujourd’hui et demain un comité scientifique spécialisé temporaire (CSST), chargé « d’émettre un avis sur la place et l’utilisation des implants mammaires texturés en chirurgie esthétique et reconstructrice », indique l’ANSM.

Un risque de lymphome anaplasique à grandes cellules

L’affaire a débuté avec le scandale des prothèses PIP, en 2010, qui a dévoilé le risque de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) lié à la pose d’implants mammaires, notamment texturés. Sur les 500 000 femmes porteuses d'implants en France, 53 cas de LAGC ont été recensés depuis 2011, concernant essentiellement des implants à enveloppe texturée. C’est dans ce contexte que l’ANSM réalise une série d’auditions des parties prenantes et examine les contributions écrites reçues après un appel lancé en novembre dernier. Dans le même temps, l’institution préconisait un recours aux implants mammaires à enveloppe lisse, dans l’attente des conclusions de ces travaux.

Le comité, dont les travaux sont retransmis en direct, est « composé d’une sociologue, d’une psychologue, de représentants d’associations de patientes et de médecins spécialistes en chirurgie plastique, en médecine générale et en gynécologie », précise l’Agence dans un communiqué. Pendant deux jours, il se penchera sur les « retours d’expérience personnelle » recueillis et étudiera « l’intérêt de la pose d’implants mammaires texturés » en chirurgie esthétique et en reconstruction, mais aussi « les alternatives », poursuit l’ANSM. Le comité rendra ensuite un avis « dans les jours qui suivent les auditions ». C’est enfin « sur la base de cet avis » que l’ANSM « prendra une décision dans les semaines suivantes sur l’utilisation des implants mammaires à enveloppe texturée en chirurgie esthétique et reconstructrice ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ABATTAGE

6 patients à l'heure ? 100 généralistes pétitionnent contre « l'abattage »

La polémique sur les contreparties au financement des assistants médicaux (en nombre de patients ou de consultations supplémentaires) rebondit. Après que les syndicats de médecins libéraux ont dénoncé le modèle « productiviste »... 14

Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

anesthesie nourrisson

L'exposition à une anesthésie générale de courte durée chez des tout-petits ne semble pas associée à un risque accru de troubles... Commenter

Effic'Asthme, l'appli pour apprendre aux parents à gérer les crises d'asthme de l'enfant

Efficasthme02

Respiration sifflante, soulèvement alterné du thorax et de l'abdomen… pas de doute : ce jeune enfant virtuel de 2 ans est en train de faire... Commenter

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... 4

Incitation à l'installation : au congrès de l'ISNAR-IMG, les internes de médecine générale dépités par le CESP

cesp

Retard de paiement, manque d'accompagnement des tutelles sanitaires, problème de zonage… Le contrat d'engagement de service public (CESP)... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter