Pour doper l'automédication, les industriels veulent promouvoir un « parcours pharmaceutique »

Pour doper l'automédication, les industriels veulent promouvoir un « parcours pharmaceutique »

Loan Tranthimy
| 05.02.2019
  • automedication

Pour la deuxième année consécutive, le marché de l'automédication responsable est en décroissance. Selon le 17e baromètre de l'Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa), la vente des médicaments à prescription médicale facultative (PMF) recule de 4,6 % par rapport à 2017, soit un repli de 102 millions d'euros, sur un marché de l'automédication qui représente 2,1 milliards d'euros.

Cette baisse est particulièrement marquée pour plusieurs catégories de produits : médicaments destinés aux voies respiratoires (- 44 millions d'euros, - 9,1 %), produits antalgiques (- 31 millions d'euros, - 6,6 %) mais aussi médicaments anti-tabac (- 5 millions d'euros) ou liés à la circulation (- 6 millions).

Pour expliquer ce repli, les industriels du secteur avancent plusieurs raisons : la décision gouvernementale de « relister » certains médicaments à base de codéine ou de pseudo-éphédrine, le décalage de l'épisode grippal en début de l'année 2019 et son intensité moindre. S'y ajoutent d'autres facteurs comme la concentration du parc officinal, « l'érosion chronique du trafic en officine », l'émergence de nouveaux acteurs de distribution de produits de santé et un mode de consommation s'orientant vers des produits « naturels » (aromathérapie, micronutrition).

Face à ce marché en perte de vitesse, le nouveau président de l'Afipa, Franck Leyze (Sanofi), ne cache pas sa déception d'autant que d'autres pays font beaucoup mieux dans ce domaine. « Le marché de l'automédication en France est sous-développé par rapport à d'autres pays européens », explique-t-il. De fait, l'automédication représente en France 12,9 % de la part de marché total des médicaments, loin derrière les taux du Royaume-Uni (51 %) et de l'Allemagne (41,9 %).

Développer le rôle du pharmacien

Pour y remédier, l'association souhaite promouvoir un véritable « parcours d'automédication pharmaceutique » basé sur l'accompagnement renforcé du patient par le pharmacien. Ce parcours d'automédication, présenté comme la « première étape » du parcours de soins, consiste en « un encadrement des médicaments destinés à l'automédication au moment de leur délivrance au comptoir ». « Nous avons travaillé avec les sociétés savantes pharmaceutiques sur les arbres décisionnels et les protocoles de conseil au comptoir », assure Franck Leyze. 

Un projet pilote pour deux pathologies bénignes (maux de gorge et antalgie) doit être présenté dans « la première partie de l'année ». « Nous savons que 63 % des généralistes considèrent que le développement de l'automédication leur permettrait de se concentrer sur les pathologies plus graves et de désengorger les cabinets », argumente le président de l'Afipa.

Dans le cadre de ce parcours, l'association souhaite une « incitation » pour que les officinaux inscrivent leur délivrance dans le dossier pharmaceutique et le DMP, favorisant l'information des médecins.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
buzyn vaccin

« L'obligation vaccinale profite à tous les vaccins », se réjouit Agnès Buzyn

En amont de la Semaine européenne de la vaccination qui va se dérouler du 24 au 30 avril, Agnès Buzyn a présenté un premier bilan positif de l'obligation vaccinale. « Les mesures d'extension de l'obligation vaccinale chez les... Commenter

Pas de cagnotte en ligne pour un chercheur anti-vaccins

La lutte contre les contre-vérités sur les vaccins vient de connaître un épisode inédit en Angleterre. La plate-forme de crowdfunding... Commenter

Fichage des Gilets jaunes blessés dans les hôpitaux parisiens ? Des praticiens s'insurgent, l'AP-HP démine

fichage gilets jaunes

Du fichage au flicage, il n'y a qu'un pas... Plusieurs praticiens se sont indignés depuis le week-end dernier sur les réseaux sociaux d'un... Commenter

Avortement sélectif : 23 millions de femmes manquent à l'appel dans le monde

enfants chine

Il manquerait 23,1 millions de naissances féminines dans le monde entre 1970 et 2017. C'est la conclusion d'une étude parue dans les « PNAS... 3

« Ma santé 2022 est un plan pour laminer la médecine libérale ! », tonne le Dr Jean-Paul Hamon (FMF)

hamon

À quelques heures du dernier round des négociations conventionnelles sur les assistants médicaux et les communautés professionnelles territo... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter