167 000 Françaises vivent dans un désert obstétrique

167 000 Françaises vivent dans un désert obstétrique

24.01.2019
  • MATERNITE

    167 000 Françaises vivent dans un désert obstétrique

Selon une étude de la DREES publiée ce jeudi, 167 000 Françaises vivent dans un désert obstétrique. Ces femmes « résident dans une commune sous-dense en sages-femmes » et située « à 45 minutes ou plus de la maternité la plus proche », indique l'étude.

La France compte environ 13 000 communes considérées comme « sous-denses » en sages-femmes, parce qu'elles regroupent les 12,5 % de la population « ayant l'accessibilité la plus faible » à ces professionnelles de santé, précise le rapport de la Direction de la recherche des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES). Ce qui correspond à « près de 8,3 millions de personnes, dont 1,6 million de femmes âgées de 15 à 49 ans », dites « en âge de procréer ».

Des difficultés d'accès

En superposant cette carte avec celle des « personnes habitant à 45 minutes ou plus de la maternité la plus proche », il apparaît dans l'étude que « 1,5 % de la population rencontre ces deux difficultés, soit 968 000 personnes, dont 167 000 femmes en âge de procréer ». « Cette proportion s'élève à 5,4 % en retenant le seuil à 30 minutes », ajoute la DREES, qui souligne que le cumul « d'une faible accessibilité » aux sages-femmes et l'« éloignement » aux maternité peut entraîner « des difficultés de suivi de grossesse ».

Si les effectifs de sages-femmes ont augmenté de 3 % par an entre 1999 et 2017 – soit « plus vite que l'ensemble de la population » – en revanche, le nombre de maternités a diminué de près de 40 % en métropole entre 1996 et 2016, passant de plus de 800 à moins de 500. Et l'avenir de certaines, telles que les maternités de Creil, Mayenne, Thann, Altkirch (Haut-Rhin) ou Guingamp, reste bien incertain.

P. T. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ABATTAGE

6 patients à l'heure ? 100 généralistes pétitionnent contre « l'abattage »

La polémique sur les contreparties au financement des assistants médicaux (en nombre de patients ou de consultations supplémentaires) rebondit. Après que les syndicats de médecins libéraux ont dénoncé le modèle « productiviste »... 13

Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

anesthesie nourrisson

L'exposition à une anesthésie générale de courte durée chez des tout-petits ne semble pas associée à un risque accru de troubles... Commenter

Effic'Asthme, l'appli pour apprendre aux parents à gérer les crises d'asthme de l'enfant

Efficasthme02

Respiration sifflante, soulèvement alterné du thorax et de l'abdomen… pas de doute : ce jeune enfant virtuel de 2 ans est en train de faire... Commenter

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... 4

Incitation à l'installation : au congrès de l'ISNAR-IMG, les internes de médecine générale dépités par le CESP

cesp

Retard de paiement, manque d'accompagnement des tutelles sanitaires, problème de zonage… Le contrat d'engagement de service public (CESP)... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter