167 000 Françaises vivent dans un désert obstétrique

167 000 Françaises vivent dans un désert obstétrique

24.01.2019
  • MATERNITE

Selon une étude de la DREES publiée ce jeudi, 167 000 Françaises vivent dans un désert obstétrique. Ces femmes « résident dans une commune sous-dense en sages-femmes » et située « à 45 minutes ou plus de la maternité la plus proche », indique l'étude.

La France compte environ 13 000 communes considérées comme « sous-denses » en sages-femmes, parce qu'elles regroupent les 12,5 % de la population « ayant l'accessibilité la plus faible » à ces professionnelles de santé, précise le rapport de la Direction de la recherche des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES). Ce qui correspond à « près de 8,3 millions de personnes, dont 1,6 million de femmes âgées de 15 à 49 ans », dites « en âge de procréer ».

Des difficultés d'accès

En superposant cette carte avec celle des « personnes habitant à 45 minutes ou plus de la maternité la plus proche », il apparaît dans l'étude que « 1,5 % de la population rencontre ces deux difficultés, soit 968 000 personnes, dont 167 000 femmes en âge de procréer ». « Cette proportion s'élève à 5,4 % en retenant le seuil à 30 minutes », ajoute la DREES, qui souligne que le cumul « d'une faible accessibilité » aux sages-femmes et l'« éloignement » aux maternité peut entraîner « des difficultés de suivi de grossesse ».

Si les effectifs de sages-femmes ont augmenté de 3 % par an entre 1999 et 2017 – soit « plus vite que l'ensemble de la population » – en revanche, le nombre de maternités a diminué de près de 40 % en métropole entre 1996 et 2016, passant de plus de 800 à moins de 500. Et l'avenir de certaines, telles que les maternités de Creil, Mayenne, Thann, Altkirch (Haut-Rhin) ou Guingamp, reste bien incertain.

P. T. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
fichage gilets jaunes 2

Fichage nominatif à l'AP-HP ? Un Gilet jaune porte plainte, l'Ordre saisit la DGS et la CNIL

Un Gilet jaune blessé lors d'une manifestation en février devait déposer plainte ce vendredi, soupçonnant un possible fichage « illicite » par l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), a annoncé à l'AFP Me Arié Alimi,... 1

Le collectif « HPV maintenant » dénonce le retard à passer au test HPV pour le dépistage du cancer du col de l'utérus

hpv

Si tout le monde se félicite du lancement du dépistage organisé (DO) du cancer du col de l'utérus, les modalités ne font pas l'unanimité. «... Commenter

Grève aux urgences de l'AP-HP : manifestation des soignants, Hirsch et Buzyn tentent de calmer le jeu

APHP

Entre le personnel des services d'urgences de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et la direction du CHU, le torchon brûle. Ce... 2

Ordonnances et vaccins non remboursables : la caisse de Strasbourg sanctionne des médecins puis recule

vaccins non rembourses

« Il n'y a eu aucun enrichissement des médecins. Ils ne doivent pas payer les vaccins car ils ont voulu protéger leurs patients ». Le Dr Bri... 11

Fin du changement d'heure : les chronobiologistes contre l'heure d'été permanente

chgt heure

En mars, le Parlement européen s'est positionné en faveur de la fin du changement d'heure saisonnier d'ici à 2021. Chaque pays devra alors... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter